Fermer

octobre 1, 2020

Développement de contenu agile pour l'adoption de logiciels11 minutes de lecture



Est-il facile de créer du contenu de bonne qualité, pertinent et attrayant juste à temps? Réponse rapide – ce n'est pas forcément un morceau de gâteau, mais si vous mettez les bons ingrédients ensemble et suivez une recette éprouvée, cela peut s'avérer être un tiramisu savoureux et joliment superposé.

Le paysage en constante évolution du monde informatique et ses actifs numériques ne donnent pas beaucoup de temps aux créateurs de contenu pour réfléchir à ce qui devrait être produit et comment répondre réellement aux besoins du public. De nouveaux produits, des technologies de rupture et des versions cloud frappent à votre porte à chaque minute, en attendant le contenu d'activation correspondant.

Comment pouvons-nous réaliser tout cela dans un environnement qui, par défaut, est instable, imprévisible et incroyablement rapide? Ne serait-il pas également formidable de perdre du temps pour innover, expérimenter et tester de nouvelles plates-formes d'activation, des techniques de conception pédagogique, etc.

Dans cette série d'articles, nous partageons quelques ingrédients de notre recette du succès. Modus operandi pour rester dans le jeu de l'adoption des logiciels. Notre histoire s'étend entre des années passées dans de petites équipes de développement de contenu, travaillant principalement sur de grandes formations en classe et des cours d'apprentissage en ligne, puis en grandissant considérablement, et en introduisant de nouvelles plates-formes d'apprentissage qui s'adaptent au besoin de micro-apprentissage tout en devenant une partie d'une énorme organisation avec des procédures et des contraintes.

Que vous travailliez dans une startup, une entreprise de taille moyenne ou une entreprise, nous pensons que vous serez en mesure de trouver des conseils utiles qui correspondent à votre contexte.

] La mentalité agile au cœur – Qu'est-ce que j'y gagne?

Confession: nous n'avons pas réinventé la roue. Nous avons essayé les mêmes stratégies et tactiques qui ont déjà réussi avec notre organisation. Nous avons décidé de suivre un état d'esprit agile comme principe de base pour tout ce que nous faisons au sein de nos rangs: tous les niveaux de prise de décision, gestion de projet, configuration d'équipe, prototypage, etc. Jusqu'à présent, nous avons de bons résultats, et oui, nous pouvons en témoigner – l'agilité ne fonctionne pas seulement pour le développement de logiciels.

Nos services de développement de produits et de réussite client sont agiles dans l'âme et nous partageons le même langage, le même vocabulaire et les mêmes principes directeurs . Cela se traduit par une meilleure gestion des attentes, une compréhension des commentaires des parties prenantes et une réponse plus organisée au pipeline croissant de demandes d'activation entrantes. Cela nous donne une plus grande confiance dans l’estimation de ce que nous pouvons produire, à quel moment et dans quel format.

Les changements dans les stratégies de l’entreprise et des produits présentent également moins d’obstacles. L'adaptation aux changements et le pivotement sont devenus moins frustrants une fois que nous disposions d'un cadre bien organisé nous permettant de repenser le travail le plus important à réaliser, de recalculer les ressources et les délais, et de nous laisser le sentiment du «nous l'avons compris» à la fin de

Si vous êtes aux prises avec le nombre croissant de demandes de contenu urgentes, si vous communiquez avec un réseau complexe de parties prenantes de votre organisation, perdez de vue les priorités ou devez évoluer rapidement, envisagez l'agilité et ses cadres pour votre organisation et votre équipe. Il peut s'agir de Scrum, Kanban, de gestion de projet agile (basée sur DSDM), Lean ou une combinaison de ceux-ci. Donnez-lui du temps, soyez conscient de la courbe d'apprentissage et, à mesure que vous vous familiariserez avec l'approche, adaptez-la à votre contexte et créez votre propre recette.

Pour vous inspirer, laissez-moi partager une histoire de ce qui vous a aidé dans notre transition vers le développement de contenu agile.

Un modèle de gouvernance des opérations de contenu qui fonctionne

Certains d’entre vous connaissent peut-être déjà le concept d’opérations de contenu comme le ciment reliant différents efforts et permettant à chacun de exécuter systématiquement leur stratégie de contenu. Les opérations de contenu couvrent de nombreux domaines: directives et processus de développement et de publication de contenu, ensembles de rôles clairs, normes de qualité, données et analyses, etc. Sa structure peut être appliquée dans divers domaines: marketing de contenu, contenu d'activation, etc.

Pour nous, l'épice agile est prononcée le plus visiblement dans nos directives et processus de planification, de production de contenu, de cadres de publication et de configuration d'équipe, alors allons-y. Concentrez-vous d'abord sur eux comme modèle de gouvernance.

Voici les trois ingrédients les plus importants de notre recette qui ont fait leurs preuves à maintes reprises au cours des deux dernières années.

1. Processus de priorisation du backlog

La couche de doigts de dame du tiramisu fournit une construction stable mais flexible pour le choix des priorités; il transforme une mousse simple et non organisée en un gâteau spongieux. Il fournit également quelques éléments importants pour les décisions de haut niveau:

  • Place transparente, l'arriéré pour toutes les demandes entrantes: Nous utilisons cela pour capturer la demande globale et la mettre par ordre d'importance. Cela se traduit également par une communication immédiate à nos parties prenantes sur ce qui est actuellement produit, les plans pour les mois à venir et les demandes qui ont été dépriorisées ou reportées.
  • Ensemble de critères de priorisation: Cela amène une prise de décision rapide à notre plus haut niveau. -planification au niveau; une formule qui peut être utilisée chaque fois que nous devons décider sur quoi nous concentrer en premier. En tant qu'équipe, vous devez élaborer une matrice claire de tous les facteurs qui vous guident sur la façon de traiter les demandes entrantes. Lisez l'article de Jacek Konopelski pour plus d'informations.
  • Un moyen rapide d'estimer l'effort nécessaire: Effectuez un contrôle de faisabilité pour des projets potentiels, sachant que la plupart du temps, nous travaillons avec des ressources limitées et devons choisir judicieusement le prochain travail.

Tout cela nous permet de nous adapter aux changements de stratégie et de choisir le type de contenu optimal (dans notre cas, formation en classe, e-learning, vidéo, tutoriel, etc.) compte tenu de notre audience, temps, ressources et sens des priorités.

En fin de compte, nous avons une bonne compréhension de ce que et pourquoi nous devrions produire ensuite.

2. Gestion de projet agile

La couche de mascarpone, cimentant les décisions issues de la planification de haut niveau et les traduisant dans la configuration du projet. Il rend tout lisse et sans couture, est léger, mais pas seulement duveteux. La gestion de projet agile, basée sur DSDM, offre un cadre spécialement conçu pour le monde du projet, combinant les meilleures pratiques du produit, du développement logiciel et des scénarios de mise en œuvre de projet d'entreprise: quelles bases nous devons établir, combien de sprints de production nous avons besoin, quoi se concentrer sur le premier pour terminer notre travail à temps. Avec une configuration de projet claire répondant à ces questions, nous pouvons plonger plus profondément dans ce qui devrait se passer quand et à un niveau élevé, comment cela devrait se produire.

Voici quelques des choses utiles que nous avons volées dans ce cadre:

  • Ce qui est fixe, ce qui ne l'est pas et l'état d'esprit MVP: Nous avons appris à faire la distinction entre ce qui est gravé dans la pierre dans un projet et ce que nous sommes à l'aise de négocier ou de lâcher prise. Le niveau de qualité et les délais convenus (basés sur l'estimation et le type de contenu) sont devenus des valeurs fixes que nous n'aimons pas compromettre. Nous pourrions faire beaucoup avec la portée du contenu tout en décidant combien nous aimerions mettre dans l'agenda du cours, combien de vidéos dans une série vidéo, etc. Le produit minimum viable (MVP), le sous-ensemble minimum utilisable, ou simplement notre Les incontournables nous ont appris à nous concentrer sur les parties cruciales de la portée – ce dont le contenu ne peut pas être diffusé sans. Nous avons dû apprivoiser notre perfectionniste intérieur (pas facile!) Et apprendre à aborder des éléments intéressants (tâches non essentielles ou génératrices de grande valeur) uniquement s'il reste suffisamment de temps après la fin du MVP. Une mise sur le marché plus rapide nous permet de tester de nouvelles idées et d'obtenir rapidement des commentaires, sans perdre de temps à peaufiner le contenu que personne n'attend.
  • Prototypage: Cela est également devenu plus facile. Un exemple est notre plateforme de micro-apprentissage . Du point de vue de la plate-forme et de la création de contenu, nous avons commencé le projet avec un MVP clair à l'esprit. Nous avons fourni suffisamment de fonctionnalités et de contenu pour capter l'intérêt et tester si ce que nous proposons apporte de la valeur. Une fois que nous avons réussi, nous avons accéléré notre développement de plate-forme et de contenu en fonction de la réception du public.

3. Cadre Scrum pour le processus de production et la configuration des rôles

Éprouvé et établi dans l'industrie, le cadre Scrum existe depuis un certain temps maintenant et nous a apporté une nouvelle perspective pour nous organiser au niveau de l'équipe. C'était la dernière bouffée de caféine, le meilleur café pour garder notre équipe énergique et concentrée. Cela nous a inculqué une habitude d'inspecter et d'adapter qui a affecté la façon dont nous prenons des décisions quotidiennes sur comment développer notre contenu dans des circonstances changeantes.

Quelques éléments que nous avons empruntés et que nous continuons d'utiliser :

  • Ensemble de rôles: Cela a rationalisé nos efforts, introduisant la division de la concentration et du travail, par exemple, la nomination des propriétaires de produits décidant de ce qui devrait entrer dans chaque portefeuille d'activation de produit, et les Scrum Masters facilitant les opérations quotidiennes et gardant l'attention de l'équipe sur les priorités. Tout cela s'intègre parfaitement dans notre paysage éducatif et comble les écarts entre le gestionnaire de portefeuille, l'architecte de cours et d'autres rôles existants. Pour plus d’informations, lisez le post d’Angelina Padarnitsas .
  • Construire le contenu progressivement: Brique par brique, nous planifions nos actions de manière structurée pour un conteneur de temps de deux semaines – un sprint. La régularité des activités spécifiques dans ce laps de temps (planification de sprint, stand-up quotidien, revue de sprint, etc.) établit un bon rythme de production et enseigne la transparence. Tout cela nous aide à rester concentré sur les tâches les plus importantes qui nous attendent tout en nous sentant sûrs de terminer la vue d'ensemble, un sprint à la fois.
  • Apprendre et prendre des risques calculés: À la fin de chaque sprint, l'équipe projet se réunit pour passer en revue les résultats du travail. Il est temps d'appuyer sur le bouton de pause et de réfléchir à la manière dont l'équipe s'est réunie pour voir ce qui a fonctionné ou n'a pas fonctionné pour elle au cours des deux dernières semaines et ce qu'elle aimerait améliorer. Sur la base des leçons apprises, ils pourraient déterminer quels éléments ajouter ou supprimer de la portée du sprint. Une telle décision pourrait être prise sur le pouce, sans les approbations de la direction, ce qui à son tour augmente la responsabilité et l'appropriation des livrables du projet.

Pick me up, me remonter le moral

Le processus de priorisation du backlog, la gestion de projet agile, l'équipe Scrum , et la configuration de la production sont les ingrédients agiles de notre recette pas si secrète du succès. Cela nous permet de créer des formules claires et simples pour rassembler et hiérarchiser notre demande de contenu, planifier des projets axés sur des tâches génératrices de valeur et nous organiser sans stress dans les sprints de production. Cela nous donne une base solide pour entreprendre de nouveaux projets et du prototypage. Il nous encourage au quotidien à nous améliorer et à rester à l'affût des nouvelles technologies de production, des méthodes de conception pédagogique, des techniques et des processus d'innovation. L'apprentissage ne se termine jamais, y compris dans les départements d'éducation et d'habilitation.

Tiramisu est traduit de l'italien à l'anglais par «ramasse-moi» ou «réconforte-moi», alors n'hésitez pas à vous servir de tout ce que vous trouvez utile. nos expériences et créez votre propre plat alléchant. Buon appetito!

En savoir plus sur la recette pour créer la nouvelle expérience de la main-d'œuvre. Regardez la diffusion Web à la demande .

Cet article a été initialement publié sur SAP Community.




Source link

0 Partages