Fermer

décembre 4, 2020

Comment (et pourquoi) exploiter le potentiel de carrière de vos jeunes travailleurs6 minutes de lecture




5 min de lecture

Les opinions exprimées par les contributeurs de Entrepreneur sont les leurs.


Parmi les troubles de ces derniers mois, les jeunes ont été l'un des principaux perdants sur le front de la main-d'œuvre. Les moins de 25 ans, en particulier, ont subi le poids des congés et des licenciements. En en mai 2020, le chômage parmi les moins de 25 ans a augmenté trois fois plus vite que la moyenne globale. Les conséquences de cette situation se feront sentir longtemps après le passage de la crise immédiate. Pas seulement par les individus eux-mêmes, mais par leurs anciens, actuels et futurs employeurs.

Entrave à la croissance

Même de courtes périodes de chômage en début de carrière peuvent affecter les perspectives de carrière à long terme d’un jeune. Un mois de chômage entre 18 et 20 ans entraîne une perte de revenu à vie de 2%. Toute interruption du travail aura un impact sur les compétences et l'expérience qu'un jeune peut développer – compétences qui sont essentielles pour rester sur le marché du travail. Cela se traduit par des perspectives d'emploi plus limitées, une probabilité plus élevée de chômage futur et une réduction des salaires.

Pour les employeurs, cela pourrait accroître l'écart de compétences déjà grandissant. Le fait de perdre des jeunes au début de leur carrière empêche également un employeur de profiter du potentiel de carrière de cette personne et de sa capacité à acquérir et à utiliser pour répondre aux besoins changeants de .

Connexes: 5 choses que les leaders peuvent faire pour les diplômés de l'économie Covid

Tout le monde doit être impliqué

Il est dans l'intérêt de tous de stimuler un jeune et potentiel de développement de nouvelles compétences. Les gouvernements le reconnaissent et mettent fortement l'accent sur le soutien des jeunes à travers les nombreux défis de 2020. L'UE par exemple, exhorte les gouvernements à utiliser les fonds de l'UE pour créer plus d'emplois et de formation pour les jeunes. Le gouvernement britannique a annoncé un programme de 2 milliards de livres pour relancer la carrière des jeunes. Selon leurs recherches, les jeunes travailleurs représentent près d’un quart (24%) de la main-d’œuvre britannique.

Cependant, c’est aux entreprises de continuer à déployer ces efforts une fois que l’urgence immédiate et l’investissement cesseront. Le programme kickstart du Royaume-Uni est un programme de six mois, et il ne répondra pas aux besoins réels des entreprises et des jeunes travailleurs. Ce qu’il faut, c’est un engagement continu et à long terme en faveur de la croissance des carrières des jeunes – et cela commence par une mise à niveau cohérente des compétences .

Élargissement des besoins en compétences

La demi-vie des compétences diminue et tourne actuellement autour de cinq ans . Un milliard d'emplois devra être reconfiguré au cours de la prochaine décennie, et les jeunes travailleurs seront à l'avant-garde de ce changement.

Une compétence clé que les chefs d'entreprise feraient bien de cultiver dans leur main-d'œuvre est l'adaptabilité. À mesure que les emplois changent, les exigences en matière de compétences de chaque rôle évolueront également. Pour que les individus continuent à posséder des compétences pertinentes et pour que les entreprises restent compétitives, une mise à niveau des compétences est nécessaire.

Comment améliorer les compétences des jeunes talents

Dans cet esprit, comment les chefs d'entreprise peuvent-ils améliorer les compétences de leurs jeunes travailleurs sur le long terme?

Identifiez les compétences de votre main-d'œuvre: Commencez par identifier vos travailleurs. compétences actuelles et futures. L'évaluation de leurs compétences actuelles fournira un point de départ précis par rapport auquel les progrès pourront être mesurés. Il vaut également la peine d’envisager les compétences dont un jeune travailleur aura besoin au cours des une à trois prochaines années. Concentrez-vous simplement sur une poignée pour qu’ils ne se sentent pas submergés par une montagne de voies d’apprentissage .

Connexes: Upskilling, la nouvelle norme à laquelle les organisations s'attendent dans le monde post-pandémique

Alignez-vous sur vos objectifs commerciaux: Alignement sur vos La stratégie commerciale est également vitale car elle garantit que les efforts d'apprentissage de vos jeunes travailleurs apporteront une valeur tangible à vos résultats. Faites correspondre cela avec les objectifs et les intérêts de chaque employé, et trouvez un terrain d'entente sur lequel votre entreprise et les employés en bénéficient. Heureusement, les jeunes travailleurs sont déjà très engagés dans leur développement de carrière. Les jeunes travailleurs sont également trois fois plus susceptibles de rester chez leur premier employeur pendant cinq ans ou plus si cet employeur leur offre plus de possibilités d'apprentissage et de carrière.

Offrir différentes options d'apprentissage: ] Offrir une gamme de différentes options de perfectionnement vous aidera à rencontrer des gens là où ils passent déjà une grande partie de leur temps à apprendre. Par exemple, Gen Z (actuellement à l'adolescence et au début de la vingtaine) préfèrent les environnements d'apprentissage social et dirigé par les pairs avec peu d'obstacles à l'accès et disponibles à la demande. Près de 40% des travailleurs partagent activement leurs connaissances et leurs compétences avec leurs pairs par le biais de commentaires, blogs, vidéos et autres moyens informels.

Offrir des possibilités de pratique: Un autre aspect crucial est de fournir aux travailleurs des moyens de mettre en pratique leurs compétences nouvellement acquises. Pour les jeunes qui ont la majorité de leur vie professionnelle devant eux, cette étape est particulièrement importante. Un article du Harvard Business Review rapporte 75% des nouvelles informations sont oubliées si elles ne sont pas appliquées dans les six jours suivant leur apprentissage. Si quelqu'un ne peut pas appliquer une compétence dans son rôle quotidien, envisagez des affectations extensives, des détachements ou du bénévolat pour l'aider à s'en souvenir.

Collecte de données: Enfin, vous devez collecter les bonnes données sur les compétences. Les progrès ne peuvent pas être mesurés ou évalués sans cela. Commencez à collecter des données dès qu'un jeune commence son rôle, utilisez-les pour renseigner un profil de compétences (qu'il possède) et vous aurez une vue complète à jour de toutes ses compétences et aspirations. Ce profil peut les suivre tout au long de leur carrière comme un bilan précis de tout ce qu'ils ont accompli, contribuant ainsi à améliorer leurs perspectives d'emploi.

Ces données sur les compétences vous seront également utiles grâce à une planification de la main-d’œuvre plus éclairée, des stratégies de renforcement des compétences et une progression de carrière, pour n’en citer que quelques-unes.

Un moment décisif pour l’avenir

Les décisions que vous prenez aujourd'hui dureront une génération. En aidant chaque jeune à réaliser son potentiel de carrière et à développer les compétences nécessaires pour l'avenir, les employeurs assureront également leur réussite à long terme. Ils bénéficieront d’une main-d’œuvre jeune agile, compétente et engagée prête à saisir de nouvelles opportunités et à s’adapter à l’évolution des défis commerciaux.




Source link

0 Partages