Fermer

avril 7, 2021

1 survivant de Covid-19 sur 3 souffre de troubles cérébraux à long terme, selon une étude2 minutes de lecture



Covid-19 semble avoir un impact beaucoup plus grand sur les conditions neurologiques et de santé mentale par rapport à la grippe, selon les chercheurs.


2 min de lecture


Environ un tiers des survivants de Covid-19 souffrent de troubles cérébraux ou psychiatriques à long terme, a récemment révélé une étude publiée dans Lancet Psychiatry .

En examinant spécifiquement 14 affections neurologiques et mentales les chercheurs ont analysé plus de 236 000 patients diagnostiqués avec le virus sur une période de six mois et ont constaté que 34% d’entre eux avaient également un trouble neurologique ou psychiatrique. diagnostic. Pour 13% de ces patients, il s'agissait de leur premier diagnostic de santé neurologique ou mentale enregistré.

Connexes: AstraZeneca change le nom du vaccin

En outre, les survivants étaient les plus à risque de souffrir d'anxiété (17%) ou de troubles de l'humeur (14%), les scientifiques m'a dit. Il y avait aussi des risques de souffrir de troubles liés à l'usage de substances, d'insomnie, de démence ou d'accident vasculaire cérébral, bien que ces dangers soient considérablement moindres. et les systèmes de protection sociale en raison de l'ampleur de la pandémie et du fait que bon nombre de ces conditions sont chroniques », a déclaré Paul Harrison, auteur principal de l'étude, dans un communiqué . «En conséquence, les systèmes de soins de santé ont besoin de ressources pour faire face aux besoins anticipés, à la fois dans les services de soins primaires et secondaires.»

Les chercheurs ont en outre conclu que Covid-19 augmentait le «risque de conséquences neurologiques et psychiatriques». parmi les patients qui avaient été hospitalisés et que l'impact du virus sur ces résultats était plus important que ceux de la grippe ou des infections des voies respiratoires.

L'étude a semblé confirmer un rapport précédent qui affirmait que les patients survivants de Covid-19 couraient un risque accru de souffrir d'un trouble au cours des trois premiers mois suivant l'infection.

"C'est très article important, "Simon Wessely, président de psychiatrie au King's College de Londres, a déclaré à Reuters à la suite de la publication de l'étude la plus récente. "Cela confirme au-delà de tout doute raisonnable que Covid-19 affecte le cerveau et l'esprit dans une égale mesure."




Source link

0 Partages