Fermer

janvier 23, 2021

Un pilote millionnaire "arrogant" a atterri sur une base aérienne interdite parce qu'il "voulait voir la plage"2 minutes de lecture



Richard Wood, 60 ans, allait à l'origine rendre visite à sa mère dans le Yorkshire, au Royaume-Uni… mais s'est un peu trompé.


3 min de lecture

Cet article a été traduit de notre édition espagnole utilisant les technologies d'IA. Des erreurs peuvent exister en raison de ce processus.


Un pilote millionnaire a atterri à la base militaire de la RAF, Anglesey, au Pays de Galles, au milieu de la pandémie COVID-19 parce qu '«il voulait voir la plage». Richard Wood, 60 ans, était en route pour rendre visite à sa mère dans le Yorkshire, mais il a été informé qu'elle était trop occupée, alors il a décidé d'utiliser la piste d'atterrissage du prince William.

En plus de l'isolement obligatoire de la pandémie, le millionnaire La visite a déclenché un incident impliquant des camions de pompiers et a conduit à une enquête de l'Autorité britannique de l'aviation civile. Et bien que l'événement se soit produit le 25 mai 2020, il a été à peine révélé.

Selon les autorités, Wood a tenté de communiquer avec la tour de la Royal Air Force (RAF) au moins sept fois pour l'atterrissage, mais "comme prévu "il n'y a pas eu de réponse du contrôle aérien parce que l'endroit était fermé.

" Je n'étais pas du tout préparé à la fermeture de la vallée ", a commenté le millionnaire pour sa défense, selon le DailyPost .

Le procureur chargé de l'enquête a déclaré que Wood avait demandé et obtenu la permission de voler pour le Yorkshire seulement.

Lorsque le pilote a atterri et a ouvert la porte de son avion, il a été arrêté par la police. Un soldat qui était sur les lieux a rapporté que: "C'était un homme blanc et un peu maigre. Il portait un short, une veste fine de type kagoule et des chaussures de sport. Il avait des lunettes et des cheveux gris courts."

Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il avait atterri dans un lieu et une heure interdits, Wood a répondu qu'il «voulait voir la plage» et qu'il n'y avait pas de problème car il avait déjà eu le COVID-19 il y a deux mois.

Même avec la défense, le tribunal a appelé Wood «frivole et arrogant», mais cela a changé quand il a réalisé la gravité de la situation. Il s'agissait d'un cas de «mauvaise planification et de manque de compétences en pilotage».

Le président des magistrats, Alastair Langdon, a fini par infliger une amende au pilote pour les infractions et les dommages causés.




Source link

0 Partages