Fermer

mai 31, 2018

Pourquoi l'entrepreneur derrière Rent the Runway a décidé de lancer sa nouvelle entreprise grâce à l'incubateur de Walmart6 minutes de lecture

Why the Entrepreneur Behind Rent the Runway Decided to Launch Her New Company Through Walmart's Incubator


Jetblack, qui vient tout juste de sortir furtivement de la première entreprise à passer par l'incubateur Walmart Store n ° 8, est un service de conciergerie personnel basé sur un message textuel.


5 min de lecture


Les opinions exprimées par les entrepreneurs sont les leurs.

L'année dernière, Jenny Fleiss a quitté Rent the Runway, une entreprise qui permet aux gens de louer des robes et des accessoires de créateurs, après une course de huit ans. Elle et sa cofondatrice, Jennifer Hyman, ont bâti l'entreprise en partie pour résoudre un problème auquel elles étaient confrontées à l'époque: elles avaient un calendrier rempli d'événements auxquels elles devaient s'habiller et qui avaient besoin d'un moyen rapide et abordable de s'en occuper.

Maintenant, Fleiss est une mère de trois enfants qui n'a pas autant d'événements officiels, mais son horaire est plus chargé que jamais. Elle rêvait d'un outil qui l'aiderait à gérer sa liste de choses à faire de n'importe où – même au milieu d'une réunion. Quand elle a eu l'opportunité de rejoindre l'incubateur de Store n ° 8 de Walmart qui a ouvert ses portes l'année dernière, elle a décidé de saisir l'occasion pour construire sa prochaine entreprise au sein de la nation. Le plus grand détaillant

Aujourd'hui, sa nouvelle compagnie, Jetblack sort furtivement après un an en bêta. Il s'agit d'un service de conciergerie de 50 $ par mois, basé sur un message texte et sur invitation seulement. Dès le début, il est alimenté par des humains et des chatbots qui travaillent en tandem pour inciter les gens dans les zones urbaines (New York à démarrer) à pratiquement n'importe quel article (à l'exception de tout réfrigéré, congelé ou alcoolisé) en quelques heures.

Fleiss a quitté Rent the Runway, qu'elle décrit comme laissant son «premier-né», pour co-fonder Jetblack. Elle dit qu'elle était enthousiaste à propos de "l'opportunité de retourner aux premières étapes" de la construction d'une entreprise. "Aussi masochiste que ce soit, j'ai vraiment manqué ça. »

Son cofondateur est Marc Lore, qui a fondé Diapers.com, détaillant de produits pour bébés, ainsi que la plateforme de commerce électronique Jet.com, que Walmart a achetée pour 3 milliards de dollars en août 2016. Lore a eu l'idée, qui a résonné personnellement avec Fleiss. Elle a construit l'équipe

Connexe: 15 Faits fous sur l'histoire de Walmart et où elle se dirige Suivant

"J'étais vraiment excité d'être chez Walmart en ce moment ", Dit Fleiss de sa décision de faire partie de l'incubateur. "C'est l'âge des géants – Walmart, Amazon et d'autres grands joueurs – qui se battent pour comprendre comment les tendances du commerce électronique vont façonner notre monde."

Walmart a vu l'acquisition de Jet comme le début de ses efforts Fleisch explique: «Chaque entreprise de l'incubateur se concentre sur une tendance différente dans le commerce de détail et comment cela va changer la vie des consommateurs dans les cinq prochaines années et au-delà», dit-elle, notant que Jetblack fait partie des cinq entreprises du magasin n ° 8.

Jetblack se concentre sur le commerce conversationnel, ce qui se traduit par la possibilité de faire des achats par messagerie texte et, plus tard, par la technologie de reconnaissance vocale. Mais parce qu'il s'agit d'un service de conciergerie, Fleiss s'attend à ce qu'il y ait «toujours un élément de supervision et de contact personnel», même s'il devient prédictif de l'heure à laquelle vous pouvez commander des serviettes en papier, par exemple

. Au cours des six derniers mois, Jetblack a développé son service auprès d'un groupe de test composé d'utilisateurs et a identifié trois cas d'utilisation courants. Le premier est le "brain brain dump", qui permet aux gens de texto Jetblack quand ils se rappellent qu'ils ont besoin, disons, de plus de fluide Swiffer pour quand la femme de ménage vient le lendemain. La seconde est "recommandations" pour les achats, pour réduire le temps passé à lire les critiques. Enfin, il y a «don». Les utilisateurs peuvent simplement expliquer, «J'ai besoin d'un cadeau d'anniversaire pour une fille de 5 ans qui aime les puzzles. La fête est dimanche prochain ", et les assistants de Jetblack y arriveront, emballage cadeau et tout.

Les assistants personnels humains peuvent consulter les bases de données de Jetblack, répondre aux questions des clients et faire des recherches pour trouver une correspondance. Le groupe de discussion de «momfidantes», que Fleiss décrit comme «influentes, mamans intimes» et «votre belle-sœur plus cool», a contribué au processus de recherche. Jetblack propose même des visites à domicile pour obtenir le plus bas sur les marques et l'esthétique d'un nouveau membre préfère. Les utilisateurs peuvent également envoyer des photos à la place d'une session de filtrage ou donner un accès Jetblack à leurs comptes privés de médias sociaux.

En phase bêta, le membre moyen a commandé plus de 10 articles par semaine et les deux tiers des membres avec le service hebdomadaire. Jetblack propose des livraisons gratuites et des lots commandés le même jour. Pour l'instant, il livre par messageries et messagers à vélo, mais à l'avenir, comme il s'étend à travers le pays, Fleiss dit qu'elle prévoit qu'elle pourrait avoir ses propres véhicules de livraison.

Connexe: Louer la piste de New Store est configuré pour être votre «Dream Closet»

Jetblack ne se contente pas de tirer parti de l'inventaire Walmart – si quelqu'un veut un sac Givenchy, Jetblack envoie quelqu'un pour en acheter un dans le magasin Givenchy et livrer au membre. Cela dit, Fleiss reconnaît que Jetblack a un «avantage concurrentiel» faisant partie de la famille Walmart, compte tenu de la grande empreinte de brique et de mortier du magasin pour les consommables ménagers qui constituent la majeure partie de ce que les gens commandent.

Le rôle de Fleiss au sein du magasin n ° 8 a également été d'ouvrir la voie à ses collègues dans l'incubateur, en documentant son processus et en fournissant des ressources pour les prochaines entreprises qui viendront à travers. Dans certains cas, elle a aidé à embaucher les PDG des autres sociétés.

«Toutes les entreprises du Fortune 100 doivent trouver des moyens d'innover», explique Fleiss. "Commencer à créer des exemples de comment ce modèle peut fonctionner est plutôt cool, mais cela prend du temps."

Note de la rédaction: Une version antérieure de cette histoire indiquait un prix d'abonnement mensuel obsolète pour Jetblack.



Source link