Fermer

janvier 14, 2022

Opportunités croissantes de biodisponibilité dans l'industrie de la beauté propre6 minutes de lecture



Un changement éco-conscient au sein de l'industrie de la beauté et des soins personnels a laissé des millions de consommateurs regarder au-delà des produits cosmétiques grand public, mais vers toutes les alternatives naturelles et durables. La croissance de l'industrie des cosmétiques biologiques a créé un cycle de consommation basé sur une cause, avec plus de personnes exigeant ces produits et augmentant leur accessibilité dans différentes parties du monde. lettres, conférences et plus

De récentes statistiques indiquent que les cosmétiques représentent environ 15 % de l'industrie totale de la beauté et des soins personnels en 2020, accumulant plus de 72 milliards de dollars en un an seulement.

L'international La perspective concernant les cosmétiques naturels s'est élargie, ce qui a conduit Catherine Farrant, entrepreneure d'origine sud-africaine et basée au Royaume-Uni, à créer Fierce Natureune gamme de soins cosmétiques biologiques et ancestraux. s'est éloigné des marques commerciales et dominantes. À la recherche d'alternatives éco-conscientesune voie que Farrant et Fierce Nature poursuivent actuellement.

La biodisponibilité désigne la proportion d'une substance qui entre dans la circulation lorsqu'elle est introduite dans l'organisme et donc son efficacité à avoir une effet actif une fois absorbé. La gamme Fierce Nature utilise du suif pur et biologique comme base. Le suif, qui se traduit en latin par sébum, nom également donné aux sécrétions naturelles de notre peau, est l'un des émollients les plus biodisponibles pour notre peau. De cette façon, il absorbe et nourrit nos cellules plutôt que d'autres produits pétroliers ou chimiquement liés qui reposent souvent sur la peau plutôt que de la "nourrir". marques de niche de luxe, comment de nouvelles opportunités, dirigées par des entrepreneurs innovants, créeront-elles un accès accru à des produits biodisponibles plus respectueux de la planète et des personnes ?

Voici un regard d'initié. établissant la soi-disant «gamme de produits verts» et certains ayant un impact marginal, de plus petites start-ups prennent désormais en charge de faire la différence. l'analyse indique que 2019 a vu une taille de marché d'environ 21449 millions de dollars, avec des estimations pour 2025 atteignant plus de 37280 millions de dollars. Les facteurs qui ont fortement contribué à l'expansion rapide du marché proviennent des consommateurs ignorant les normes de beauté occidentales, explorant de nouveaux horizons en dehors des marchés normatifs et de la demande générale croissante de transparence des produits de beauté, des tests aux ingrédients. ]Pour Farrant, c'est devenu un cas et un point, car elle a partagé comment grandir en Afrique du Sud avec des marques grand public lui a laissé le sentiment qu'il pourrait y avoir plus dans l'industrie que ce qui est disponible sur le marché.

Ce que nous pouvons tirer de la Farrant et l'évolution progressive de l'industrie cosmétique, nous avons une meilleure idée de la façon dont les consommateurs mondiaux recherchent des produits plus naturels, authentiques et respectueux de l'environnement. présentent une perspective optimiste, le défi est toujours de savoir comment rendre la biodisponibilité plus accessible. cs et produits de soins personnels comme une nécessité, mais plutôt un luxe, le défi est non seulement d'offrir des solutions meilleures et plus vertes, mais aussi d'éduquer et d'aider les consommateurs à mieux comprendre leur objectif.

Avec Fierce Nature, le démarrage a été lent, mais le soutien global a augmenté ces derniers mois. Un petit prétendant, parmi les grands joueurs. Les startups et les petites entreprises telles que Fierce Nature, se présentent comme une nouvelle voie vers une meilleure compréhension de la cosmétique ancestraleen utilisant des ingrédients naturels et biologiques et en fabriquant des produits de la terre et non d'un laboratoire.

Farrant le montre dans son travail. Après des décennies de recherche et d'innovation, elle a atteint un sommet où elle est capable de partager avec ses clients et d'autres consommateurs à l'étranger comment des produits chimiques nocifs ont été déversés sur la société, et nous avons été séduits pour penser et croire que c'est parfaitement normal.

« J'en suis venu à réaliser que les promesses que nous font les produits de beauté sont toutes un mensonge. Nous utilisons des produits chimiques agressifs déguisés dans des emballages séduisants, accompagnés de promesses sans fin de changer nos vies. »

Farrant et quelques autres entrepreneurs établissent des relations plus écologiques avec les consommateurs du monde entier. Mais ce n'est pas seulement pour le bien des consommateurs, mais aussi pour les nouveaux concurrents et entrepreneurs désireux d'entrer sur le marché. marques de cosmétiques.

Mais dans quelle mesure ces marques ont-elles contribué à la croissance sociale et environnementale ? Le besoin rapide de mieux comprendre le changement climatiquela déforestation et la décarbonisation s'est infiltré dans toutes les industries. Alors que certains sceptiques prétendent qu'il est trop tard, d'autres ont enduré un chemin difficile pour s'assurer que le changement peut encore se produire.

Certains entrepreneurs créent des produits et des services qui permettent aux consommateurs et à la nature de vivre en parallèle les uns avec les autres. Utiliser des ingrédients d'origine non animale, supprimer les produits chimiques nocifs et rechercher des méthodes alternatives pour fabriquer et distribuer des biens et des services.

« Nous devrions permettre aux jeunes entrepreneurs de participer au changement croissant. Se faire un nom sur un marché concurrentiel n'est pas une tâche facile, mais utiliser votre entreprise comme plate-forme pour faire la différence est ce qui renforce la prise de conscience. , comme nous l'avons vu avec diverses autres entreprises et marques.

Trouver un parallèle

La nécessité de faire mieux a été une opportunité majeure manquée par beaucoup.

Nous ne pouvons pas ignorer les efforts écologiques poussés par les gouvernements et les grandes entreprises. Mais pendant des années, on nous a vendu des mensonges sur leurs initiatives vertes et l'ampleur de leur impact sur l'environnement.

Il est devenu clair que faire mieux a été laissé à des penseurs plus petits et plus innovants. Faire pression pour plus d'éducation et comprendre comment nous pouvons encore utiliser des ingrédients naturels et des éléments organiques dans notre vie quotidienne, sans que cela ne soit nocif pour nos soins personnels et la nature. ]Catherine Farrant fait partie d'un petit nombre d'entrepreneurs qui comprennent la nécessité d'améliorer leur qualité de vie. Prendre soin de notre corps physiquement et mentalement est devenu une tâche difficile dans le monde numérique et moderne, car nous sommes constamment à la recherche de meilleurs, plus intelligents et plus pratiques.

Mais avons-nous raté le point en poursuivant notre numérique. rêver? Ou atteignons-nous un point de non-retour ? Ce sont des questions percutantes comme celles-ci qui sont restées sans réponse.

Les entrepreneurs recherchent désormais un meilleur sens et un meilleur équilibre, créent et modifient des normes normatives, construisent de nouvelles façons pour les consommateurs d'être connectés à leur santé et à celle de leur environnement. .




Source link

0 Partages