Fermer

juillet 18, 2019

L'impact réel de l'indexation mobile d'abord et l'importance des fragments

L'impact réel de l'indexation mobile d'abord et l'importance des fragments


Alors que les référenceurs doublaient les signaux de contenu et de qualité pour leurs sites Web, Google était en train de jeter les bases d'une nouvelle réalité en matière d'exploration, d'indexation et de classement. Bien que beaucoup croient profondément dans leur cœur que «Le contenu est roi», la réalité est que l’indexation Mobile-First permet un nouveau type de résultat de recherche. Ce résultat de recherche a pour objectif de repérer et de republier le contenu de manière à optimiser les possibilités de monétisation multi-appareils de Google par rapport à de simples sites Web.

Pendant deux ans, Google a peaufiné et modifié son message sur Mobile-First Indexing, principalement en soulignant le risque que courraient de bons sites, optimisés et optimisés. Au lieu de cela, le géant des moteurs de recherche s'est davantage concentré sur l'utilisation du bot Smartphone pour l'indexation, ce qui a mis en exergue l'importance de faire correspondre les ressources du site pertinentes pour le référencement entre les versions d'ordinateur et mobiles (ou les rendus) d'une page. Les choses devinrent un peu délicates lorsque Google dut expliquer que le processus d'indexation de Mobile-First ne serait pas nécessairement mauvais pour le contenu orienté sur les ordinateurs de bureau, mais le changement de positionnement et le positionnement de Google ont finalement validé ma conviction de longue date, à savoir vraiment sur les téléphones mobiles, en soi, mais le contenu mobile.

J'aimerais proposer une alternative au point de vue dominant, une théorie spéculative sur ce qui s'est passé avec Google ces deux dernières années, et c'est la thèse de mon exposé de MozCon de 2019 – quelque chose que nous appelons . ] Fraggles et indexation basée sur les fragments .

Nous allons passer en revue les index Fraggles et Fraggle, et expliquer en quoi cette nouvelle méthode d’indexation a rendu le contenu Web plus «lisible» pour Google. Je vais également expliquer l’impact de Fraggles sur les pages de résultats de recherche (Search Results Pages, SERPs) et expliquer pourquoi il s’inscrit dans la promotion des applications Web progressives de Google. Ensuite, je fournirai des informations sur la manière dont les référenceurs astucieux peuvent adapter leur compréhension du référencement et tirer parti de Fraggles et de l’indexation basée sur les fragments pour répondre aux besoins de leurs clients et de leurs entreprises. Enfin, je passerai en revue les implications de cette nouvelle méthode d’indexation sur la stratégie de monétisation et de technologie de Google dans son ensemble.

Prêt? Intéressons-nous.

Fraggles & Indexation à base de Fraggle

Le SERP a changé à bien des égards. Ces changements peuvent être pensés et discutés séparément, mais je pense qu'ils font tous partie d'un changement plus important chez Google. Ce changement inclut "l'indexation en premier lieu" d'informations analysées autour de la structure existante du graphe de connaissances de Google, ainsi que le concept d '"organisation de l'information portative prioritaire", qui privilégie les informations faciles à lever et à présenter de nouveau dans les propriétés de Google – Google décrit ces deux éléments ensemble comme "l'indexation Mobile-First".

En tant que référenceurs, nous devons nous rappeler que le Web devient de plus en plus grand, ce qui signifie qu'il devient de plus en plus difficile à explorer. Les utilisateurs s'attendent maintenant à ce que Google indexe et affiche le contenu instantanément. Mais alors que les webmasters et les référenceurs construisaient de plus en plus de contenu dans des pages HTML plates et explorables, les meilleures parties du Web se dirigeaient vers des sites Web et des applications Web plus dynamiques. Ces nouvelles ressources reposaient sur des bases de données d’informations sur un serveur, qui les intégraient dans des sites Web avec JavaScript, XML ou C ++, plutôt que du HTML plat, facilement exploitable.

Pendant de nombreuses années, il s’agissait d’un problème majeur pour Google et, partant, d’un problème pour les référenceurs et les webmasters. En fin de compte, c’est le code le plus complexe qui a forcé Google à adopter ce système d’indexation plus évolué, basé sur des entités – ce que nous appelons chez MobileMoxie Fraggles et Indexation fragmentée . et le mérite revient aux "Fragments" de JavaScript.

Les Fraggles représentent des parties individuelles (fragments) d'une page pour laquelle Google superpose un "handle" ou un "lien de saut" (alias nommée ancre, signet, etc.), de sorte que un clic sur le résultat amène directement les utilisateurs à la partie de la page où se trouve le fragment de texte correspondant. Ces fragments sont ensuite organisés autour des nœuds pertinents du graphe de connaissances, de sorte que la cartographie des relations entre différents sujets puisse être vérifiée, élaborée et maintenue au fil du temps, mais également que la structure puisse être utilisée et réutilisée à l'échelle internationale. – même si un contenu différent est un classement.

Plus d'un Fraggle peut se classer pour une page et le format peut varier d'un lien texte avec une étiquette "Aller à" à un lien texte sans étiquette, d'un carrousel de liens de sites, d'un carrousel de liens de sites avec images, ou parfois des boîtes d’extension horizontales ou verticales pour les différents éléments d’une page.

La caractéristique la plus remarquable de Fraggles est le comportement de défilement automatique de la SERP. Bien que les fragments soient souvent liés à un contenu comportant des liens de saut HTML ou JavaScript, ils semblent parfois être ajoutés par Google sans être présents dans le code. Ce comportement est également mis en évidence dans les extraits AMP Featured, pour lesquels Google a le même comportement de défilement, mais inclut également la mise en surbrillance colorée de Google – qui se superpose à la page – pour afficher la partie de la page affichée dans l'extrait en vedette, qui permet au chercheur de le voir dans son contexte. J'écris plus à ce sujet dans l'article: What the Heck are Fraggles .

Fonctionnement de l'indexation Fraggles & Fraggle avec JavaScript

Le désir de Google d'indexer les applications natives et les applications Web, y compris les applications d'une seule page, l'a obligé à passer à l'indexation basée sur Fragments et Fraggles, plutôt que sur des pages. En JavaScript, ainsi que dans les applications natives, un "fragment" est un élément de contenu ou d'information qui n'est pas nécessairement une page complète.

La manière la plus simple pour un SEO de penser à un fragment est l'exemple d'une boîte d'extension AJAX: le texte ou les informations extraites du serveur pour alimenter le expandeur AJAX lorsque l'utilisateur clique dessus peuvent être décrits comme des fragments. Sinon, s'il est indexé pour Mobile-First Indexing, il s'agit d'un fragment.

Ce n'est pas un hasard si Google a annoncé le lancement du rendu JavaScript différé à peu près en même temps que le déploiement public de Mobile-First Indexing sans établir la connexion, mais le voici: Lorsque Google peut indexer des fragments de informations provenant de pages Web, d'applications Web et d'applications natives, toutes organisées autour du Knowledge Graph, les données elles-mêmes deviennent "portables" ou "mobiles avant tout".

Nous avons également découvert récemment que Google avait commencé à indexer les URL avec un # lien de saut, après des années sans le faire, et en fait un rapport distinct de l'URL principale dans la console de recherche. Comme vous pouvez le voir ci-dessous à partir de nos données, ils ne génèrent pas beaucoup de clics, mais ils reçoivent des impressions. Ceci est probablement dû à la position moyenne basse.

Avant Fraggles et l’indexation basée sur les fragments, l’indexation des URL aurait abouti à un énorme problème de contenu dupliqué et à une indexation des travaux supplémentaires pour Google. Maintenant que l'indexation Fraggle est en place, il est judicieux d'indexer et de générer des rapports sur # URL dans la console de recherche, en particulier pour interrompre des expériences JavaScript longues et compliquées comme les applications PWA et les applications à page unique qui ne sont pas séparées. URL, bases de données ou à long terme, éventuellement même pour l'indexation d'applications natives sans liens profonds.

Pourquoi indexer fragments & Fraggles?

Si vous avez l'habitude de penser aux classements dont le plus petit incrément est une URL, cette idée peut être difficile à comprendre. Pour vous aider, considérez cette expérience de pensée: dans quelle mesure serait-il utile pour Google de classer une page contenant des informations détaillées sur les différents types de fruits et de légumes? Ce serait facile pour une requête comme "fruits et légumes", c'est sûr. Mais si la requête est modifiée en "laitue" ou "types de laitue", alors la page aura du mal à se classer, même si elle contenait les informations les meilleures et les plus fiables.

En effet, les mots clés "laitue" seraient dilués par tous les autres types de fruits et légumes. Il serait plus utile que Google classe la partie de la page consacrée à la laitue pour les requêtes relatives à la laitue et la partie de la page consacrée aux radis bien pour les requêtes concernant les radis. Mais comme les utilisateurs ne veulent pas faire défiler toute la page de fruits et légumes pour trouver des informations sur le légume qu’ils ont recherché, Google donne la priorité aux pages ciblées par densité et densité, en fonction de la requête. Google classera rarement les longues pages couvrant plusieurs sujets, même si elles font plus autorité.

Il est clair que Google peut déjà trouver les parties importantes d'une page qui répondent à une question spécifique. Ils ont été en mesure de le faire depuis un moment. Ainsi, si Google peut organiser et indexer un contenu de cette manière, quel serait l’avantage de conserver un index basé uniquement sur des statistiques et un classement par page? Pourquoi Google voudrait-il classer des pages entières alors qu'il pourrait classer uniquement les meilleures parties des pages les plus liées à la requête?

Pour faire face à ces problèmes, les SEO ont toujours travaillé pour diviser les sujets en pages distinctes, une page étant dédiée à chaque groupe de sujets ou de mots-clés. Ainsi, avec notre exemple de légume, cela garantirait que la page de laitue puisse être classée pour les requêtes de laitue et que la page de radis puisse être classée pour les requêtes de radis. Chaque site Web créant une nouvelle page pour chaque sujet possible pour lequel il souhaite se classer, il y a beaucoup de travail redondant et répétitif pour les webmasters. Il ajoute également probablement beaucoup de pages inutiles de mauvaise qualité à l'index. De manière réaliste, de combien de pages individuelles sur la laitue Internet a-t-il réellement besoin, et comment Google déterminera-t-il laquelle est la meilleure? En fait, Google souhaitait passer à un algorithme moins centré sur les liens et davantage sur les liens. L’autorité thématique n’affiche que le meilleur contenu – et Google contourne ce problème avec la fonction de défilement de Fraggles.

Même si les efforts déployés pour passer à l'indexation Fraggle et organiser les informations autour du Knowledge Graph étaient colossaux, les avantages à long terme du basculement dépassent de loin les coûts supportés par Google, car ils rendent le système de Google plus flexible. , monétisable et durable, d’autant plus que la quantité d’informations et le nombre d’appareils connectés augmentent de façon exponentielle. Il aide également Google à identifier, à exploiter et à monétiser de nouvelles opportunités de recherche inter-appareils à mesure qu’elles se développent. Cela inclut les résultats de recherche sur les téléviseurs, les écrans connectés et les résultats vocaux des haut-parleurs connectés. Vous trouverez ci-dessous quelques coûts et avantages pertinents à prendre en compte, tout en gardant à l'esprit la perspective à long terme de Google:

Pourquoi l'indexation Fraggles et Fraggle est-elle importante pour les PWA

? Ce qui permet également le passage à l'indexation Fraggle Ce qui est pertinent pour les référenceurs est la manière dont il s’inscrit dans la promotion par Google des applications Web progressives ou des applications Web progressives AMP (également appelées sites Web / applications Web PWA et PWA-AMP). Ces types de sites sont devenus l’objet principal des sommets Google Chrome pour développeurs et autres conférences Google plus petites.

Du point de vue de l’exploration et de l’indexation traditionnelles, l’attention portée par Google aux PWA est source de confusion. Les PWA utilisent souvent un code JavaScript lourd et sont toujours fréquemment construits en tant qu'applications à page unique (SPA), avec seulement une ou quelques URL. Ces deux idées rendraient particulièrement difficiles les PWA et l’utilisation intensive de ressources par Google pour qu’ils indexent de manière traditionnelle. Pourquoi Google serait-il si enthousiasmé par les PWA?

La réponse tient au fait que les PWA ont besoin de ServiceWorkers, qui utilise l’indexation Fraggles et Fraggle pour alléger l’exploration et l’indexation de contenu Web complexe.

Au cas où vous auriez besoin d'un rappel rapide: ServiceWorker est un fichier JavaScript: il indique à un périphérique (mobile ou ordinateur) de créer un cache local de contenu à utiliser uniquement pour le fonctionnement du PWA. Il est destiné à rendre le chargement du contenu beaucoup plus rapide (car le contenu est stocké localement) au lieu de simplement le laisser sur un serveur ou un CDN quelque part sur Internet et en enregistrant des copies de texte et d'images associées à certains écrans du PWA. . Une fois qu'un utilisateur a accédé au contenu d'une PWA, il n'est plus nécessaire d'extraire le contenu du serveur. C'est un peu comme la mise en cache du navigateur, mais plus rapide: ServiceWorker stocke les informations relatives à l'expiration du contenu plutôt que de les stocker sur le Web. C'est ce qui fait que les PWA semblent fonctionner hors ligne, mais c'est aussi la raison pour laquelle le contenu qui n'a pas encore été visité n'est pas stocké dans ServiceWorker.

ServiceWorkers et SEO

La plupart des SEO qui comprennent les PWA savent qu'un ServiceWorker est destiné à la mise en cache. et le temps de chargement, mais ils peuvent ne pas comprendre que c'est probablement aussi pour l'indexation. Si vous y réfléchissez, ServiceWorkers stocke généralement le texte et les images d'un site, ce que souhaite exactement le robot. Un robot qui utilise le rendu JavaScript différé peut passer par un PWA et simuler un clic sur tous les liens et stocker du contenu statique à l'aide du cadre défini dans ServiceWorker. Et il pouvait le faire sans toujours avoir à explorer tout le code JavaScript du site, à condition qu'il comprenne comment le site était organisé et que cette organisation restait cohérente.

Google saurait aussi exactement à quelle fréquence effectuer une nouvelle analyse. Par conséquent, il ne peut analyser que certains éléments lorsqu'ils doivent expirer dans le cache ServiceWorker. Cela fait économiser à Google beaucoup de temps et d’efforts, lui permettant de passer à travers ou éventuellement d’éviter le code complexe et JavaScript.

Pour qu'un index PWA soit indexé, Google demande aux webmasters de « enregistrer leur application dans Firebase», mais ils avaient l'habitude de demander aux webmasters "d'enregistrer leur ServiceWorker". Firebase est la plate-forme Google qui permet aux webmasters de configurer et de gérer l’indexation et la liaison en profondeur de leurs applications natives, de leur chat-bots et, désormais, de de PWA .

Il y a quelques années, une communication directe avec un spécialiste PWA de Google avait révélé que Google n’examinait pas ServiceWorker lui-même, mais analysait l’API vers ServiceWorker. Il est probable que lorsque les webmasters enregistrent leur ServiceWorker auprès de Google, Google crée en fait une API pour ServiceWorker, afin que le contenu puisse être rapidement et facilement indexé et mis en cache sur les serveurs de Google. Étant donné que Google a déjà lancé une indexation API et semble privilégier désormais les API par rapport à l'analyse traditionnelle, nous pensons que Google commencera à encourager l'utilisation de ServiceWorkers afin d'améliorer la vitesse de traitement des pages, car elles peuvent être utilisées sur des sites non PWA, mais cela aidera en réalité à alléger le fardeau qui incombe à Google d’analyser et d’indexer manuellement le contenu.

Le HTML plat peut rester le moyen le plus rapide d’obtenir des informations Web explorées et indexées avec Google. Pour le moment, JavaScript doit encore être différé pour le rendu, mais il est important de reconnaître que cela pourrait changer et l'exploration et l'indexation ne sont pas le seul moyen de transmettre vos informations à Google. L’API d’indexation de Google, qui a été lancée pour l’indexation d’informations à caractère temporel telles que les offres d’emploi et les vidéos en direct, sera probablement étendue à différents types de contenu.

Il est important de se rappeler que c'est ainsi que AMP, Schema et de nombreux autres types de fonctionnalités de référencement puissantes ont démarré avec un lancement limité. au-delà de cela, certains grands référenceurs ont déjà testé la soumission d’autres types de contenu dans l’API et obtenu un succès . La soumission aux API ignore le processus de recherche aveugle du Web par Google sur le Web et permet aux webmasters de leur fournir directement les informations.

Il est possible que la nouvelle API d'indexation suive une structure ou un processus similaire à l'indexation PWA. Les URL soumises peuvent déjà obtenir certains types de contenu indexés ou supprimés de l'index de Google, généralement en une heure environ, et, s'il n'est actuellement disponible officiellement que pour les deux types de contenu, nous nous attendons à ce qu'il soit largement étendu. .

Comment cela affectera-t-il la stratégie de référencement?

Bien entendu, chaque SEO veut savoir comment exploiter cette théorie spéculative – comment pouvons-nous apporter les modifications de Google à notre avantage?

La première chose à faire est de jeter un regard long, honnête et honnête sur un résultat de recherche sur mobile. La position n ° 1 dans le classement des produits biologiques n’est tout simplement pas ce qu’elle était. Il y a une tonne de contenu engageant qui le pousse souvent vers le bas, mais ne compte pas comme un classement naturel dans Search Console. Cela signifie que vous pouvez conserver tous vos classements organiques tout en perdant une quantité considérable de trafic lié à des fonctionnalités de SERP telles que les résultats de Graphes de connaissances, des extraits en vedette, Google My Business, des cartes, des applications, Trouvé sur le Web et d'autres éléments similaires classés en dehors des résultats organiques normaux.

Ces résultats, ainsi que les résultats de paiement au clic (PPC), ont plus d’impact sur les mobiles, car ils dépassent les classements organiques. Plutôt que de rester sur le côté, comme ils pourraient être dans une vue de bureau de la recherche, ils poussent les classements organiques plus bas dans la page des résultats. Des rapports intéressants ont récemment été publiés sur l'impact statistique et à grande échelle des modifications apportées au SERP et sur la manière dont ces modifications ont entraîné une modification du comportement des utilisateurs lors de la recherche, en particulier de Dr. Pete Meyers, Rand Fishkin et JumpTap.

Dr. Pete s'est concentré sur le nombre croissant de modifications apportées à l'algorithme Google enregistrées dans son MozCast, qui s'est réchauffé fin 2016 lorsque Google a commencé à travailler sur Mobile-First Indexing, puis à nouveau après avoir lancé la mise à jour Medic en 2018.

Rand, quant à lui, s'est concentré sur la manière dont les nouveaux types de classement font baisser les résultats organiques traditionnels, entraînant une réduction du trafic sur les sites Web, en particulier sur mobile. Toutes ces excellentes données issues de ces deux éléments ouvrent réellement la voie à un changement fondamental de la stratégie de référencement en ce qui concerne l’indexation Mobile-First.

La recherche montre que Google a réorganisé son index pour s’adapter à une présentation différente de l’information, surtout si ils sont en mesure d'indexer ces informations autour d'un concept d'entité dans le graphe de connaissances. L'indexation par fragmentation rend toutes les informations explorées par Google encore plus faciles à transporter car elles sont intelligemment imbriquées parmi les nœuds Knowledge Graph associés, qui peuvent être surfacés de différentes façons. Étant donné que l'indexation par fragmentation est davantage axée sur l'organisation des données que sur les pages et les URL, les résultats sont une présentation plus "en fenêtre" des informations contenues dans le SERP. Les référenceurs doivent comprendre que les résultats de la recherche sont désormais basés sur des entités et des cas d'utilisation (pensez à des micro-moments), au lieu de pages et de domaines .

Knowledge Graph de Google

Pour bien comprendre l’impact de cette nouvelle méthode d’indexation sur votre stratégie de référencement, vous devez d’abord comprendre le fonctionnement de Google Knowledge Graph.

Puisqu'il s'agit d'un "graphe" réel, toutes les entrées (nœuds) d'un graphe de connaissances incluent à la fois des relations verticales et latérales. Par exemple, une entrée pour "pain" peut inclure des relations latérales avec des sujets connexes tels que le fromage, le beurre et les gâteaux, mais peut également inclure des relations verticales telles que "ingrédients standard dans le pain" ou "types de pain".

Les relations latérales peuvent être considérées comme des nœuds connexes sur le graphe de connaissances et comme un indice de "sujets connexes", tandis que les relations verticales indiquent un élargissement ou un rétrécissement du sujet; qui fait allusion aux filtres les plus probables dans un sujet. Dans le cas du pain, une relation verticale serait entre autres sur des sujets tels que "la cuisson au four", et en bas, des sujets tels que "la farine" et d'autres ingrédients utilisés pour faire du pain, ou le "levain" et d'autres types de pain spécifiques.

Les référenceurs doivent noter que les entrées du graphe de connaissances peuvent désormais inclure une gamme de plus en plus variée de filtres et d'onglets qui permettent de réduire les informations sur les sujets au profit des différents types d'intention de recherche. Cela inclut des choses comme aider les internautes à trouver des vidéos, des livres, des images, des citations, des emplacements, mais dans le cas des filtres, cela peut être spécifique à un sujet et imprévisible (éclairé par un apprentissage automatique actif). C’est l’essentiel de l’objectif de Google avec l’indexation Fraggle: être capable d’organiser les informations du Web sur la base d’entrées ou de nœuds Knowledge Graph, autrement discutés dans les cercles SEO en tant qu '"entités".

Étant donné que les relations d’une entité à une autre restent les mêmes, quelle que soit la langue dans laquelle une personne parle ou cherche, les informations du graphe de connaissances sont indépendantes de la langue et sont donc facilement utilisées pour l’agrégation et l’apprentissage automatique dans toutes les langues. en même temps. Utiliser le graphe de connaissances en tant que pierre angulaire de l'indexation est donc un moyen beaucoup plus utile et plus efficace pour Google d'accéder à des informations et de les diffuser dans plusieurs langues, aux fins de consultation et de classement dans le monde entier. À long terme, il est de loin supérieur à la méthode d'indexation précédente.

Exemples d'indexation basée sur les fragments dans les SERP

Knowledge Graph

Google a considérablement augmenté le nombre d'entrées de Knowledge Graph et les catégories et relations en leur sein. Ce développement est particulièrement important pour les sujets pour lesquels Google dispose déjà d’une grande quantité de données et d’informations structurées. Ceci inclut des sujets tels que:

  • Télévision et films – de Google Play
  • Nourriture et recette – du schéma de recette, pages de recette AMP et bases de données externes sur l’alimentation et la nutrition
  • Science et médecine – de sources fiables (comme WebMD)
  • Entreprises – de Google Mon entreprise.

Google ajoute de plus en plus de nœuds et de relations à son graphe et des entrées existantes sont également générées avec davantage d'onglets et de carrousels pour diviser un sujet en un sujet ou un type d'informations plus petit et plus granulaire.

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, la construction du graphe de connaissances a également ajouté au nombre de filtres et d'options d'exploration dans de nombreuses requêtes, même en dehors du graphe de connaissances. Cette augmentation est visible dans toutes les propriétés de Google, y compris Google My Business et Shopping, qui, à notre avis, font maintenant partie du Knowledge Graph:

Recherche par Google sur les "Blazers" avec filtres visuels au sommet de la liste pour les acheteurs orientés Requêtes
Google My Business (graphe de connaissances métiers) avec filtres pour les informations relatives à Googleplex

D'autres exemples similaires incluent les filtres supplémentaires et les résultats "Rubriques associées" dans Google Images, que nous croyons également représenter des nœuds sur le graphe de connaissances:

0

Problèmes avancés détectés

Google Images Augmentation du nombre de filtres et inclusion de rubriques apparentées signifiant que ces éléments sont également des nœuds du graphe de connaissances

Le graphe Knowedge est également présenté sous différentes formes. de différentes manières. Parfois, une navigation délicate persiste au sommet du SERP, comme le montrent de nombreuses requêtes orientées sur les médias, et parfois elle est fragmentée pour afficher différentes informations tout au long du SERP, comme vous l'avez peut-être remarqué dans de nombreuses recherches locales.

Graphique de la connaissance des médias avec un sticky top nav (requête pour 'La fête de Ferris Bueller')
Graphique de la connaissance du monde des affaires (GMB) avec fractionnement de l'information tout au long du SERP

Depuis le lancement de l'indexation fragmentée est essentiellement une construction majeure du graphe de connaissances. Les résultats du graphe de connaissances ont également commencé à inclure un contenu plus attrayant, ce qui rend encore moins le risque que les utilisateurs accèdent à un site Web. Des ressources telles que la lecture audio et vidéo, les résultats sportifs en direct et des informations spécifiques à un lieu, telles que les informations de transport et les horaires de télévision, sont directement accessibles dans les résultats de la recherche. Il y a plus dans l'histoire, cependant.

De plus en plus, Google construit également son propre contenu propriétaire en remaniant les informations existantes qu'il a indexées pour créer un contenu unique et attrayant, comme " AMP Stories" qui sont également encouragés . construire par eux-mêmes . Ils ont également commencé à construire un zoo d'animaux AR pouvant figurer dans le résultat d'un Knowledge Graph, tout en encourageant les développeurs à utiliser leur kit AR pour construire leurs propres actifs d’AR qui seront sans aucun doute également incorporés de manière sélective dans le graphe de connaissances.

Google Animaux dans le graphique de connaissances
Google Histoires AMP désormais appelées 'La vie en images'

Stratégie de référencement pour les graphiques de connaissances

Les entreprises qui souhaitent exploiter le graphique de connaissances doivent saisir toutes les occasions possibles pour créer leurs propres actifs. , comme les modèles AR et AMP Stories, de sorte que Google n’aura aucune raison de le faire. Au-delà de cela, les entreprises doivent soumettre des informations exactes directement à Google dès qu'elles le peuvent. La méthode la plus simple consiste à utiliser Google My Business (GMB). Quels que soient les types d’informations demandés dans GMB, vous devez les ajouter ou les télécharger. Si Google Posts est disponible dans la catégorie de votre entreprise, vous devez le faire régulièrement et vous assurer qu'ils renvoient vers votre site avec un appel à l'action. Si vous avez des vidéos ou des photos pertinentes pour votre entreprise, téléchargez-les sur GMB. Commencez à penser à GMB en tant que réseau social ou en tant que lettre d'information: tous les éléments partagés sur Facebook ou Twitter peuvent également être partagés sur Google Posts, ou au moins téléchargés sur le compte GMB.

Vous devez également examiner les entrées actuelles du graphe de connaissances. qui sont liés à votre secteur d'activité et travaillent pour devenir associés à des sociétés ou entités reconnues de ce secteur. Celles-ci peuvent provenir de liens ou de citations sur les sites Web des entités, mais peuvent également inclure des liens vers des listes tierces qui donnent des conseils et des recommandations spécifiques à l’industrie, telles que figurer sur la liste des principaux concurrents de votre secteur ("Best Plumbers in Denver , "" Meilleures offres de chaussures sur le Web "ou" 15 meilleures émissions de télé-réalité "). Les liens de ces publications aident également mais ne sont pas obligatoires, surtout si vous pouvez obtenir le nom de votre entreprise sur suffisamment de listes avec les autres meilleurs joueurs. Vérifiez que tous les liens ou citations de sites tiers faisant autorité tels que Wikipedia, le Better Business Bureau, les annuaires du secteur et les listes pointent tous vers des pages actives, actives et pertinentes sur le site et ne passent pas par une redirection 301.

While Il ne s'agit que d'une spéculation et non d'une stratégie de référencement éprouvée. Vous pouvez également vous assurer que votre domaine est correctement classé dans les enregistrements de Google en vérifiant les secteurs auxquels il est associé. Vous pouvez le faire dans L’outil MarketFinder de Google . Faites des mises à jour ou recommandez de nouvelles catégories si nécessaire. Ensuite, examinez les filtres et les relations indiqués dans les entrées du graphique de connaissances et assurez-vous que vous utilisez le sujet et filtrez les mots en tant que mots-clés sur votre site.

Extraits en vedette

Les extraits en vedette ou "Réponses" ont été publiés pour la première fois en 2014 et ont également pris de l'ampleur, comme l'indique le graphique ci-dessous. Il est utile de considérer les extraits sélectionnés comme des faits, des idées ou des concepts non autorisés qui ne produisent pas un résultat de graphe de connaissances complet, bien qu'ils puissent en fait être associés à certains nœuds existants du graphe de connaissances (ou qu'ils puissent faire partie du processus de vetting). création éventuelle du graphe de connaissances).

Les snippets en vedette semblent faire surface lorsque les informations proviennent d'une source pour laquelle Google n'a pas un niveau de confiance incroyablement élevé, comme c'est le cas pour Wikipédia, et proviennent souvent de sites tiers qui peuvent ou non avoir une valeur monétaire. intérêt pour le sujet – ce qui incite Google à vérifier de manière plus approfondie les informations et peut empêcher Google de les utiliser, si une option moins biaisée est disponible.

À l'instar du graphique de connaissances, les résultats des extraits sélectionnés ont augmenté très rapidement au cours des dernières années et ont également commencé à inclure des carrousels – un sujet sur lequel Rob Bucci écrit longuement ici . Nous pensons que ces carrousels représentent des sujets potentiellement liés que Google connaît du Knowledge Graph. Les extraits sélectionnés ressemblent maintenant encore plus à des entrées de mini-graphe de connaissances: les carrousels semblent inclure des sujets liés latéralement et verticalement, et leur apparence et leur maintenance semblent dépendre du volume de clics et des recherches ultérieures. Toutefois, cela peut également être influencé par les données d'engagement agrégées pour People Also Ask et les données de recherche associées.

La création d'extraits en vedette a été si agressive que parfois les réponses fournies par Google sont manifestement fausses, comme vous pouvez le constater. l'exemple d'image ci-dessous. Il est également important de comprendre que les résultats d'extraits proposés peuvent varier d'un endroit à l'autre et qu'ils ne sont pas indépendants de la langue. Ils ne sont donc pas traduits pour correspondre aux paramètres de la langue de recherche ou de la langue du téléphone. De plus, Google ne respecte aucun standard de cohérence. Un extrait de code sélectionné pour une requête peut donc donner une réponse, et une requête similaire pour le même fait peut présenter un fragment de code contenant des informations légèrement différentes. Par exemple, une requête "Combien de temps pour faire bouillir un œuf" pourrait donner une réponse indiquant "5 minutes" et une requête différente pour "Comment faire un œuf dur" pourrait entraîner une réponse indiquant "Faire bouillir pendant un mois?" 1 minute et laissez l'œuf dans l'eau jusqu'à ce qu'il revienne à la température ambiante. "

Snippet en vedette avec carrousel En vedette
Snippet qui est Wrong

Les données ci-dessous ont été collectées par Moz et représentent en moyenne environ 10 000 qui penche légèrement vers les termes «principaux».

Cette donnée a été collectée par Moz et représente une moyenne d'environ 10 000 qui se penche légèrement vers les termes «principaux»

Stratégie de référencement des extraits sélectionnés

. L'ensemble des . ] recommandations standard pour la conduite Les extraits en vedette s'appliquent ici. Cela implique de veiller à ce que les informations que vous essayez d'obtenir soient classées dans un extrait de code clair, direct et dans les limites du nombre de caractères recommandé. Cela implique également l’utilisation de tableaux simples, de listes ordonnées et de puces pour faciliter la consommation des données, ainsi que la modélisation de votre contenu après les résultats Snippet existants de votre secteur.

Ceci reste spéculatif, mais il semble probable que Des balises de schéma parlables pour des choses telles que "Comment faire", "FAQ" et "Questions-réponses" peuvent également être à la base des extraits sélectionnés. Ce type de résultat est spécialement désigné comme contenu qui fonctionne bien dans une recherche vocale. Since Google has been adamant that there is not more than one index, and Google is heavily focused on improving voice-results from Google Assistant devices, anything that could be a good result in the Google Assistant, and ranks well, might also have a stronger chance at ranking in a Featured Snippet.

People Also Ask & Related Searches

Finally, the increased occurrence of "Related Searches" as well as the inclusion of People Also Ask (PAA) questions, just below most Knowledge Graph and Featured Snippet results, is undeniable. The Earl Tea screenshot shows that PAA’s along with Interesting Finds are both part of the Knowledge Graph too.

The graph below shows the steady increase in PAA’s. PAA results appear to be an expansion of Featured Snippets because once expanded, the answer to the question is displayed, with the citation below it. Similarly, some Related Search results also now include a result that looks like a Featured Snippet, instead of simply linking over to a different search result. You can now find ‘Related Searches’ throughout the SERP, often as part of a Knowledge Graph results, but sometimes also in a carousel in the middle of the SERP, and always at the bottom of the SERP — sometimes with images and expansion buttons to surface Featured Snippets within the Related Search results directly in the existing SERP.

Boxes with Related Searches are now also included with Image Search results. It's interesting to note that Related Search results in Google Images started surfacing at the same time that Google began translating image Title Tags and Alt Tags. It coincides well with the concept that Entity-First Indexing, that Entities and Knowledge Graph are language-agnostic, and that Related Searches are somehow related to the Knowledge Graph.

This data was collected by Moz and represents an average of roughly 10,000 that skews slightly towards ‘head’ terms.

People Also Ask
Related Searches

SEO STRATEGY for PAA and related searches

Since PAAs and some Related Searches now appear to simply include Featured Snippets, driving Featured Snippet results for your site is also a strong strategy here. It often appears that PAA results include at least two versions of the same question, re-stated with a different language, before including questions that are more related to lateral and vertical nodes on the Knowledge Graph. If you include information on your site that Google thinks is related to the topic, based on Related Searches and PAA questions, it could help make your site appear relevant and authoritative.

Finally, it is crucial to remember that you don’t have a website to rank in Google now and SEO’s should consider non-website rankings as part of their job too.

If a business doesn’t have a website, or if you just want to cover all the bases, you can let Google host your content directly — in as many places as possible. We have seen that Google-hosted content generally seems to get preferential treatment in Google search results and Google Discover, especially when compared to the decreasing traffic from traditional organic results. Google is now heavily focused on surfacing multimedia content, so anything that you might have previously created a new page on your website for should now be considered for a video.

Google My Business (GMB) is great for companies that don’t have websites, or that want to host their websites directly with Google. YouTube is great for videos, TV, video-podcasts, clips, animations, and tutorials. If you have an app, a book, an audio-book, a podcast, a movie, TV show, class or music, or PWA, you can submit that directly to GooglePlay (much of the video content in GooglePlay is now cross-populated in YouTube and YouTube TV, but this is not necessarily true of the other assets). This strategy could also include books in Google Books, flights in Google Flights, Hotels in Google Hotel listings, and attractions in Google Explore. It also includes having valid AMP code, since Google hosts AMP content, and includes Google News if your site is an approved provider of news.

Changes to SEO tracking for Fraggle-based indexing

The biggest problem for SEOs is the missing organic traffic, but it is also the fact that current methods of tracking organic results generally don’t show whether things like Knowledge Graph, Featured Snippets, PAA, Found on the Web, or other types of results are appearing at the top of the query or somewhere above your organic result. Position one in organic results is not what it used to be, nor is anything below it, so you can’t expect those rankings to drive the same traffic. If Google is going to be lifting and representing everyone’s content, the traffic will never arrive at the site and SEOs won’t know if their efforts are still returning the same monetary value. This problem is especially poignant for publishers, who have only been able to sell advertising on their websites based on the expected traffic that the website could drive.

The other thing to remember is that results differ — especially on mobile, which varies from device to device (generally based on screen size) but also can vary based on the phone IOS. They can also change significantly based on the location or the language settings of the phone, and they definitely do not always match with desktop results for the same query. Most SEO’s don't know much about the reality of their mobile search results because most SEO reporting tools still focus heavily on desktop results, even though Google has switched to Mobile-First.

As well, SEO tools generally only report on rankings from one location — the location of their servers — rather than being able to test from different locations.

The only thing that good SEO’s can do to address this problem is to use tools like the MobileMoxie SERP Test to check what rankings look like on top keywords from all the locations where their users may be searching. While the free tool only provides results with one location at a time, subscribers can test search results in multiple locations, based on a service-area radius or based on an uploaded CSV of addresses. The tool has integrations with Google Sheets, and a connector with Data Studio, to help with SEO reporting, but APIs are also available, for deeper integrations in content editing tools, dashboards and for use within other SEO tools.

Conclusion

At MozCon 2017, I expressed my belief that the impact of Mobile-First Indexing requires a re-interpretation of the words "Mobile," "First," and "Indexing." Re-defined in the context of Mobile-First Indexing, the words should be understood to mean "portable," "preferred," and "organization of information." The potential of a shift to Fraggle-based indexing and the recent changes to the SERPs, especially in the past year, certainly seems to prove the accuracy of this theory. And though they have been in the works for more than two years, the changes to the SERP now seem to be rolling-out faster and are making the SERP unrecognizable from what it was only three or four years ago.

In this post, we described Fraggles and Fraggle-based indexing for SEO as a theory that speculates the true nature of the change to Mobile-First Indexing, how the index itself — and the units of indexing — may have changed to accommodate faster and more nuanced organization of information based on the Knowledge Graph, rather than simply links and URLs. We covered how Fraggles and Fraggle-based Indexing works, how it is related to JavaScript and PWA’s and what strategies SEOs can take to leverage it for additional exposure in the search results as well as how they can update their success tracking to account for all the variabilities that impact mobile search results.

SEOs need to consider the opportunities and change the way we view our overall indexing strategy, and our jobs as a whole. If Google is organizing the index around the Knowledge Graph, that makes it much easier for Google to constantly mention near-by nodes of the Knowledge Graph in "Related Searches" carousels, links from the Knowledge Graph, and topics in PAAs. It might also make it easier to believe that featured snippets are simply pieces of information being vetted (via Google’s click-crowdsourcing) for inclusion or reference in the Knowledge Graph.

Fraggles and Fraggled indexing re-frames the switch to Mobile-First Indexing, which means that SEOs and SEO tool companies need to start thinking mobile-first — i.e. the portability of their information. While it is likely that pages and domains still carry strong ranking signals, the changes in the SERP all seem to focus less on entire pages, and more on pieces of pages, similar to the ones surfaced in Featured Snippets, PAAs, and some Related Searches. If Google focuses more on windowing content and being an "answer engine" instead of a "search engine," then this fits well with their stated identity, and their desire to build a more efficient, sustainable, international engine.

SEOs also need to find ways to serve their users better, by focusing more on the reality of the mobile SERP, and how much it can vary for real users. While Google may not call the smallest rankable units Fraggles, it is what we call them, and we think they are critical to the future of SEO.



Source link