Fermer

août 10, 2022

Cette entreprise veut vous payer pour vos démarches. Voici comment ça fonctionne.4 minutes de lecture



Jessica Abo : Anton, pourquoi était-ce si important pour vous de créer cette entreprise autour de la marche ?

Anton Derliatka :
Être actif n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît. Certes, environ 30% d’entre nous réagissent bien au mode de vie sain traditionnel. Nous sortons nous promener, nous sortons courir et nous allons régulièrement au gymnase, mais la réalité est qu’environ 70 % de la population mondiale lutte. Il y a des échecs en série – des personnes qui démarrent le processus, installent une nouvelle application, s’inscrivent à une salle de sport et abandonnent. Et ils le font encore et encore et encore. Il est donc très difficile de maintenir cette activité physique. Nous avons créé un produit pour aborder cela différemment. Nous essayons de recâbler nos cerveaux parce que mère nature ne nous a pas créés pour être actifs.

Nous essayons d’utiliser une technique comportementale appelée gratification instantanée pour récompenser votre activité immédiate, car chaque fois que vous essayez d’être actif, vous allez à la salle de sport, et vous transpirez, et vous souffrez, et il n’y a aucun résultat que vous pouvez toucher , ce n’est pas tangible car le bénéfice est retiré dans un futur très lointain. Il faut donc maintenir cette activité. Donc, ce que nous essayons de faire, nous essayons de résoudre le problème grâce à une technique comportementale, comme je l’ai mentionné, appelée gratification instantanée, par laquelle nous saisissons la valeur du futur, l’amenons au présent et la rendons directement à l’utilisateur afin que votre réalisation soit tangible.

La façon dont l’application fonctionne en termes très simples est que vous marchez, nous nous assurons que vos pas sont réels et que vous mettez votre téléphone sur un chien ou sur une machine à laver. Nous vous émettons une monnaie virtuelle appelée sweatcoins, que vous pouvez ensuite utiliser pour payer des services de produits et des expériences de plus de 600 partenaires que nous avons. Vous pouvez faire un don à une association caritative et très bientôt, vous pourrez convertir vos sweatcoins en crypto.

Comment avez-vous réussi à faire participer autant de partenaires mondiaux à votre vision du mouvement vers la rémunération ?

Derliatka :
C’est ainsi que cela fonctionne. C’est soit l’activité physique qui intéresse les marques, soit elles s’intéressent à nos utilisateurs. Premièrement, nous rendons les gens plus actifs, ce qui est très attrayant pour certains, les assureurs et les prestataires de soins de santé. Par exemple, nous travaillons avec le NHS, qui est le National Healthcare System au Royaume-Uni.

Deuxièmement, les marques aiment pouvoir se connecter avec nos utilisateurs. Nous avons 100 millions d’utilisateurs enregistrés dans le monde, et c’est une chose très attrayante pour de nombreuses marques. Ils mettent donc les produits à la disposition de nos utilisateurs afin que les utilisateurs puissent payer des sweatcoins en échange de produits, puis ils pourront se connecter avec nos utilisateurs et monétiser à un moment donné plus tard.

Je sais que la prochaine phase consiste à tout transférer sur Web3. Pouvez-vous nous en dire un peu plus à ce sujet?

Derliatka :
À l’heure actuelle, vous pouvez échanger vos pas contre des produits, des services, des expériences et des dons, mais nous avons toujours su que nous serions crypto un jour. La crypto ouvre une nouvelle gamme incroyable de possibilités. Donc, si vous détenez de la crypto, vous pouvez vous engager dans de nouvelles choses, des choses passionnantes, comme NFT. Vous pouvez avoir accès à la fonctionnalité D5. Essentiellement, vous disposez d’un actif liquide. Donc, essentiellement, l’introduction d’un nouveau jeton dans lequel vous pouvez échanger vos pas ouvrira cet incroyable univers de possibilités.

Pouvez-vous expliquer comment votre entreprise a atteint 100 millions d’utilisateurs et les conseils que vous avez pour les entrepreneurs qui essaient également de développer leurs communautés ?

Derliatka :
Je pense que ce qui est important, c’est d’avoir une idée à laquelle vous croyez vraiment, vraiment et qui peut toucher un milliard de personnes. Parce que certaines idées peuvent être une excellente affaire, mais si elles seront disponibles ou intéressantes ou attrayantes pour un milliard de personnes, c’est une autre question. Cela ne veut pas dire que c’est une mauvaise affaire. Vous commencez avec les co-fondateurs, mais ensuite vous construisez une équipe plus grande, et l’équipe doit être aussi excitée, sinon plus excitée que vous. Je pense donc que construire cette équipe, construire une culture centrée sur la mission, sur la réalisation est une chose plutôt cool parce que vous finissez par en profiter plus que si vous ne le faisiez pas. Et puis bien sûr la chance. Vous ne pouvez pas vous en sortir sans chance.




Source link

0 Partages