Fermer

janvier 24, 2023

Approche d’assurance qualité vers la réalité virtuelle (VR)10 minutes de lecture


Réalité virtuelle

La réalité virtuelle (VR) est une expérience multimédia immersive reproduisant un environnement réel ou imaginaire et permettant aux utilisateurs d’interagir avec l’environnement. Contrairement à l’interface utilisateur classique consistant à afficher du contenu sur un écran, la réalité virtuelle plonge une personne pour interagir dans un environnement 3D numérique.

VR dans différentes industries

La réalité virtuelle prend sa place dans tous les secteurs. Vous trouverez ci-dessous quelques domaines clés où la réalité virtuelle est utilisée :

  1. Soins de santé La réalité virtuelle semble prometteuse en fournissant des solutions à de nombreuses exigences complexes en matière de soins de santé. Certains des cas d’utilisation incluent l’éducation des patients, la formation aux procédures chirurgicales, la physiothérapie et la réadaptation, le soulagement du stress, la forme physique, les visites chez le médecin et bien d’autres.
  2. Architecture – Les possibilités de réalité virtuelle dans l’architecture sont inégalées. Il existe de nombreuses options pour adopter la réalité virtuelle dans l’architecture, comme le rendu de modèles architecturaux, l’urbanisme, l’aménagement paysager, la cartographie, etc.
  3. Tourisme – La réalité virtuelle est un excellent outil de marketing qui peut être utilisé avec succès dans le tourisme. À l’avenir, il ne suffira pas d’atteindre les clients avec seulement des photos, des vidéos ou des textes. Il existe un énorme potentiel dans l’utilisation de la réalité virtuelle pour le tourisme en termes d’exploration de lieux, de prise de décisions de réservation, de recréation d’expériences passées et bien d’autres.
  4. Ingénierie – La possibilité de prendre en charge les premières phases de conception technique au moyen de la réalité virtuelle permet aux entreprises de se protéger des défaillances potentielles après le lancement du produit. Cela inclut les assemblages virtuels et même la prise de décisions basées sur des prototypes. Cela réduit le risque de défaillance d’un produit technique après un développement complet.
  5. Détail – Les Commerce électronique l’expérience des utilisateurs finaux est prête à évoluer avec la technologie de numérisation corporelle pour identifier les bons ajustements, les essais virtuels, les personnalisations de produits, etc.

Et cela ne s’arrête pas là, les cas d’utilisation s’étendent à diverses autres industries telles que la défense et les services militaires, les jeux et divertissements, l’éducation, le recrutement et bien plus encore.

Les défis des tests VR

  • L’utilisation continue d’équipements de réalité virtuelle pour les tests crée des risques pour la santé des utilisateurs, notamment la fatigue oculaire et le mal des transports. Il est fortement recommandé aux testeurs de connaître les normes de sécurité à respecter pour tester une application avec un équipement de réalité virtuelle.
  • Avec d’innombrables types d’appareils VR disponibles sur le marché, l’application peut présenter différents comportements dans différents types d’appareils. Ainsi, il est souvent nécessaire que les testeurs aient accès à des appareils réels ou à un laboratoire avec une variété d’appareils s’ils veulent tester correctement les applications.
  • Aborder les tests VR basés sur des pratiques et des outils de test traditionnels n’aidera pas à valider efficacement les applications VR et leurs comportements.
  • Tester manuellement les applications prend du temps et des ressources et les outils d’automatisation des tests ne disposent pas d’un support étendu pour les tests de réalité virtuelle.
  • Les applications de réalité virtuelle utilisent beaucoup de processeurs, de ressources graphiques et de mémoire, ce qui peut entraîner une lenteur. Ainsi, tester les performances de telles applications pose un défi de taille.
  • Il existe actuellement très peu d’émulateurs disponibles pour tester les comportements VR.

Application de réalité virtuelle

Approche de test VR

Le test d’une application VR nécessite un ensemble de considérations et d’approches différent par rapport au test d’applications 2D traditionnelles.

1) Définir la portée

Il est très important de définir l’étendue des tests dès le départ afin que l’équipe soit bien préparée à ce qui l’attend. Les ingénieurs qualité doivent organiser des séances de remue-méninges pour s’asseoir et examiner les exigences dans la portée des tests et leurs complexités.

Considérer les différentes caractéristiques fonctionnelles et non fonctionnelles de l’application à développer et définir une stratégie de test. Cette stratégie devrait agir comme une ligne directrice générale pour les ingénieurs QA.

Les analystes commerciaux et les ingénieurs qualité doivent travailler en étroite collaboration pour évaluer les exigences. Les exigences non fonctionnelles liées aux performances du logiciel, à l’accessibilité et à l’expérience utilisateur doivent également être documentées pour éviter les ambiguïtés lors de la phase de mise en œuvre.

L’approche de test de décalage vers la gauche ne s’arrête pas seulement aux tests conventionnels, il est très important que les ingénieurs qualité examinent l’interface utilisateur/UX et fournissent un retour d’information précoce sur l’application pour éviter les défauts de conception. Si l’application de test peut s’exécuter sur un ordinateur de bureau ou un ordinateur portable en mode 2D, planifiez vos tests tôt avec le mode 2D. Cela aidera à réduire la fatigue des testeurs qui doivent utiliser l’équipement en mode 3D.

2) Finaliser les appareils

L’un des points critiques pour tester une application VR est que vous devez disposer d’un environnement physique pour tester. Investissez dans un équipement de test qui peut aider à valider le comportement fonctionnel et non fonctionnel. Les appareils qui seront éventuellement utilisés par les utilisateurs finaux doivent être pris en compte lors de la présélection des appareils. Une sélection rigoureuse des dispositifs de test permet de s’assurer que l’application est testée de la manière prévue.

3) Collaborez avec les développeurs

Travailler en étroite collaboration avec les développeurs pour assurer une couverture adéquate dans les tests unitaires. Les plates-formes de développement d’applications offrent des capacités d’automatisation des tests unitaires et même de mesure de la couverture. Il est important d’avoir une couverture de test unitaire élevée qui aidera à identifier les problèmes lors de la phase de développement initiale et à économiser le coût de l’introduction d’un bogue dans les systèmes suivants.

4) Effectuer divers types de tests

Test fonctionel – Planifier les tests fonctionnels en fonction des besoins de l’entreprise. Toutes les fonctionnalités des fonctions principales de votre logiciel VR doivent être testées pour garantir des performances cohérentes de tous les aspects des fonctionnalités de l’application. Pensez à toutes les actions qu’un utilisateur effectuerait dans un appareil réel et assurez-vous que tous les scénarios de cas extrêmes possibles sont couverts par les tests.

Test de localisation – Des tests de localisation doivent être effectués pour s’assurer que le contenu et les fonctionnalités spécifiques développés pour différents pays fonctionnent correctement dans l’application VR. Les éléments culturels tels que les couleurs, les symboles, etc. doivent fournir une expérience utilisateur locale.

Tests d’utilisation – Des tests d’utilisabilité sont effectués pour vérifier le niveau de facilité d’utilisation de l’application VR. Cela garantit que les cas d’utilisation sont alignés sur les préférences et les besoins du public cible et que l’interface utilisateur/UX présente un comportement convivial. Les commentaires sur les problèmes d’utilisabilité doivent être documentés pour d’autres améliorations. Cela permet d’évaluer le niveau de satisfaction des utilisateurs sur leurs interactions avec l’application.

Tests immersifs – Un test immersif mesure à quel point un utilisateur est immergé dans un environnement virtuel. Les résultats des tests démontrent souvent à quel point les participants sont complètement immergés dans l’application et à quel point ces sensations sont fortes.

Test d’accessibilité – Avec des personnes du monde entier essayant d’accéder à l’application VR, pour effectuer différentes tâches, il est important que le large segment de notre société contenant plus d’un milliard de personnes atteintes de certains handicaps (déficience visuelle et auditive, déficience cognitive, déficiences motrices, etc. .) peut accéder à l’application de la même manière que n’importe quelle autre personne. Les personnes ayant des handicaps tels que des problèmes auditifs ou visuels devraient pouvoir faire l’expérience des jeux VR avec un inconfort très minime.

Test de compatibilité – Des tests de compatibilité doivent être effectués pour s’assurer que l’application VR est compatible avec les différents matériels et plates-formes qu’elle sera utilisée par les utilisateurs finaux. L’application ne doit pas contenir de fonctionnalité qui ne fonctionnerait pas sur certains appareils ou modèles VR. Il est très important de tester si l’application VR est à la fois compatible en amont et en aval.

Test de performance – Test de performance est effectuée pour évaluer les performances de l’application VR dans des conditions de charge et de stress. C’est très pertinent. Des outils de surveillance des performances tels que les métriques OVR et le profileur Unity doivent être utilisés pour collecter les données relatives aux performances de l’application. Les tests de performance doivent être planifiés en tenant compte de chaque plate-forme pour s’assurer que l’application fonctionne bien sur toutes les plates-formes.

Tests de sécurité – La nécessité d’identifier les vulnérabilités, les menaces et les risques dans l’application VR et de la protéger contre les attaques d’intrus malveillants est nécessaire pour éviter la perte de données, de revenus et, surtout, de réputation. Toutes les failles et faiblesses potentielles de l’application doivent être découvertes lors des tests.

Automatiser (si possible)

Bien qu’il n’y ait pas d’outils/frameworks d’automatisation des tests spécifiquement conçus pour tester toutes les fonctionnalités VR, il existe quelques outils comme AirtestIDE et Poco qui peuvent être exploités pour automatiser les tests VR et réduire certains efforts de test manuels.

Outils pour tester la réalité virtuelle

Voici quelques-uns des outils qui peuvent être utiles lors des tests :

  • Cadre de test unitaire aide à automatiser les tests unitaires pour identifier les problèmes dès les premières étapes.
  • AirtestIDE et Un petit peu sont des plates-formes de test basées sur la reconnaissance d’images qui peuvent être utilisées pour automatiser les scénarios de régression.
  • Outil de métrique OVR aide avec les données de surveillance des performances via un graphique à l’écran sur une application en cours d’exécution ou un rapport pouvant être récupéré à partir de l’appareil. Il offre également une fonctionnalité de gestion des appareils à distance.
  • SteamVRpermet de tester le contenu VR dans le matériel de votre choix. Il prend en charge divers appareils tels que Oculas et Windows MR
  • Profileur d’unité collecte et affiche des données sur les performances de votre application dans des domaines tels que le processeur, la mémoire, le moteur de rendu et l’audio. C’est un outil pertinent pour identifier les domaines d’optimisation des performances dans votre application et parcourir ces domaines à plusieurs reprises.

Conclusion

Pour conclure, tester une application VR nécessite une approche globale prenant en compte un large éventail de facteurs. Cette approche garantit que les ingénieurs QA offrent une expérience utilisateur immersive et de haute qualité pour les applications VR.






Source link