Fermer

mars 10, 2020

Twitter ajoute le label «Médias manipulés» à la vidéo de la Maison Blanche Biden3 minutes de lecture

Twitter Adds 'Manipulated Media' Label to White House Biden Video


Dan Scavino, directeur des médias sociaux à la Maison Blanche, a tweeté une vidéo de Joe Biden disant «nous ne pouvons que réélire Donald Trump». Mais la vidéo a coupé ce que Biden a dit ensuite, ce qui a considérablement changé sa signification.


2 min de lecture


Cette histoire est apparue à l'origine sur PC Mag

Twitter a pour la toute première fois appliqué une nouvelle étiquette "Manipulated Media" à un tweet contenant une vidéo éditée du candidat à la présidence Joe Biden.

Comme ] Politico rapporte la vidéo a été tweetée samedi par Dan Scavino, directeur des médias sociaux à la Maison Blanche, et par la suite visionnée plus de 5 millions de fois. Cela montre Joe Biden disant: "Nous ne pouvons pas gagner cette réélection, excusez-moi, nous ne pouvons que réélire Donald Trump." Le président Trump a partagé la vidéo à deux reprises, dans un tweet indiquant " Je suis d'accord avec Joe! "

Quiconque a regardé la vidéo originale sur YouTube, cependant, saura que Scavino a partagé un montage édité version. La déclaration de Biden dans son intégralité était: "Nous ne pouvons réélire Donald Trump que si, en fait, nous nous engageons dans ce peloton d'exécution circulaire ici … Cela doit être une campagne positive, alors rejoignez-nous." Twitter classe la vidéo tweetée comme ayant été considérablement modifiée et a donc appliqué le label Média manipulé au tweet.

Twitter a demandé de l'aide l'année dernière pour décider de sa politique en matière de médias manipulés. La version finale de cette politique est entrée en vigueur le 5 mars et nous la voyons maintenant en action.

La même vidéo est apparue sur Facebook sans une telle étiquette. Greg Shultz, directeur de campagne pour Joe Biden, a répondu avec la déclaration ci-dessous telle que partagée par la journaliste de CNN Sarah Mucha dans un tweet :

"Nous vivons à une époque de désinformation de plus en plus effrénée, et il n'y en a que deux façons de lutter contre cette force toxique qui ronge notre démocratie: de manière responsable et d'une manière qui sert le public, ou de manière irresponsable et naïvement égoïste. C'est aussi un acte déraisonnable de placer le profit au-dessus non seulement de notre pays, mais de chaque pays. Facebook ne le dira pas, mais il est évident pour tous ceux qui ont examiné leur conduite et leurs politiques: ils se soucient avant tout de l'argent et , à cette fin, sont prêts à servir comme l'un des moyens les plus efficaces au monde pour la propagation de vils mensonges. C'est répugnant, et il faut le dénoncer pour ce qu'il est. Leur comportement contraire à l'éthique n'est pas acceptable, et cela doit changer. "



Source link