Fermer

mars 5, 2020

Le coronavirus force Tesla à utiliser d'anciens processeurs de pilote automatique dans le modèle chinois 32 minutes de lecture




En raison des contraintes de la chaîne d'approvisionnement causées par le COVID-19 (Coronavirus), Tesla a installé des processeurs plus anciens et plus lents dans ses nouvelles voitures fabriquées en Chine.

Les propriétaires de nouveaux modèles 3 en Chine se seraient plaints au constructeur de véhicules électriques lorsqu'ils se sont plaints découvert que leurs véhicules avaient un vieux composant moins performant, selon la BBC .

[Lire: Tesla rend enfin le pilote automatique au propriétaire d'occasion de la Model S ]

Les modèles 3 les plus récents utilisent la puce 3.0 Tesla, mais les contraintes d'approvisionnement ont forcé Tesla à installer la puce 2.5. Ces processeurs sont utilisés dans le système de pilote automatique de la voiture et le sont depuis avril dernier.

Espérons que la rétrogradation n'affectera pas l'expérience utilisateur, mais il convient de noter que la puce 3.0 traite les images 21 fois plus rapidement que le composant sortant. La puce la plus ancienne n'est sans doute pas à la hauteur des dernières affirmations de Tesla sur les capacités du pilote automatique.

Il n'a pas été mentionné combien de voitures ont été affectées par le déclassement, mais Tesla a déclaré qu'elle mettrait à niveau le matériel gratuitement lors de la fourniture.

L'usine de Tesla à Shanghai a fermé brièvement à la fin de janvier à cause du Coronavirus. Le 10 février, elle a rouvert et repris ses activités, mais l'impact sur la chaîne d'approvisionnement s'est poursuivi.

La marque EV de Musk a été déjà affectée par des problèmes d'approvisionnement lors du lancement de nouveaux véhicules . Il semble dans ce cas qu'il était plus désireux de sortir des voitures que de les maintenir selon les dernières spécifications.




Source link