Fermer

décembre 2, 2021

Comment maximiser votre « durée de vie »5 minutes de lecture



Vous lisez Entrepreneur United States, une franchise internationale d'Entrepreneur Media.

Cette histoire est apparue à l'origine sur NerdWallet

Nous vivons plus longtemps en moyenne, mais le nombre d'années pendant lesquelles nous sommes en bonne santé n'a pas suivi. Cette « période de santé » à la traîne se traduit par plus de temps à vivre avec une maladie grave et un handicap à la fin de notre vie.

NerdWallet – NerdWallet

Cela peut avoir des répercussions importantes sur nos retraites. Certains d'entre nous verront leur vie professionnelle écourtée à cause d'une mauvaise santé, ce qui réduira l'argent que nous pouvons économiser pour notre avenir. D'autres devront faire face à de grosses factures pour les soins médicaux et les soins à domicile. Ensuite, il y a le fardeau émotionnel de lutter contre une mauvaise santé plutôt que de voyager, de rendre visite aux petits-enfants et de se livrer à toutes les autres activités que nous avions prévues pour nos années d'or.

Cela ne doit pas nécessairement être ainsi. Bon nombre des plus grands facteurs de risque de mauvaise santé sont en notre pouvoir de modifier, de prévenir ou de contrôler, explique R. Dale Hall, directeur général du Society of Actuaries Research Institute, qui fournit des recherches sur la gestion des risques. Mais comme pour l'épargne-retraite, plus tôt nous commençons, mieux c'est.

Découvrez les 5 facteurs de risque liés à la santé

L'institut a chargé Vitality, une entreprise qui s'associe avec des assureurs et des employeurs pour promouvoir une vie plus saine, de mener une étude qui a identifié cinq facteurs de risque liés au mode de vie ayant le plus grand impact sur la santé : le tabagisme, l'obésité, l'hyperglycémie, une mauvaise alimentation et l'hypertension artérielle.

Les chercheurs ont également mis en évidence des moyens de modifier ces risques, notamment l'arrêt du tabac, la pratique l'activité physique, une alimentation saine et la prise de médicaments conformément aux prescriptions. dans le monde entier, ainsi que les dommages relatifs qu'ils causent. Le GBD montre que l'espérance de vie résiduelle moyenne à 65 ans aux États-Unis est passée de 17,6 ans en 1990 à 19,6 ans en 2019, soit un gain de deux ans. L'espérance de vie en bonne santé, en revanche, a augmenté de moins d'un an, passant de 12,2 ans à 13,1 ans.

Cela fait écho à des statistiques similaires de l'Organisation mondiale de la santé, qui a constaté que l'espérance de vie aux États-Unis à 60 ans a augmenté de près de 8 % entre 2000 et 2019, mais l'espérance de vie en bonne santé a augmenté de moins de 5 %.

Reconnaître les autres obstacles à une vie plus saine

Le GBD a certaines limites : il ne suit pas l'impact des stratégies de prévention bien établies telles que les vaccinations et les dépistages. , ou tenir compte de facteurs de risque tels que le stress, la dépression, le manque de sommeil, la solitude et le manque de but, ont déclaré les chercheurs de Vitality.

Il est également important de reconnaître qu'il peut y avoir d'énormes obstacles systémiques à une vie plus saine. Si vous habitez dans une région où l'accès aux fruits et légumes frais est limité, il est plus difficile de bien manger. Si vous vivez dans un logement surpeuplé dans un quartier dangereux, il peut être difficile de faire suffisamment d'exercice. Si vous devez choisir entre acheter des médicaments et de la nourriture, il est peu probable que vous remplissiez l'ordonnance que votre médecin a rédigée pour vous, en supposant que vous puissiez vous permettre de consulter un médecin. Plus vous avez d'argent, meilleur est l'accès aux interventions de santé clés qui aident les gens à vivre plus longtemps en bonne santé. façon — en particulier notre tendance à privilégier la gratification actuelle aux gains futurs.

« Honnêtement, je préférerais m'asseoir sur le canapé et manger le sac de chips plutôt que d'aller courir », déclare Tanya Little, directrice de la croissance de Vitality. « Et pourtant, le futur moi me remercierait d'avoir couru maintenant. »

Identifiez un domaine pour le changement

De même, nous pouvons choisir l'inaction plutôt que l'action si on nous demande de trop changer, dit Little. Au lieu de cela, les programmes de Vitality identifient un changement qui aurait le plus grand impact en fonction du profil de santé et de style de vie de chaque personne.

"Cette idée d'une liste interminable est totalement accablante et démotivante", dit Little. « Alors que si je vous dis : « Si vous n'avez fait qu'une seule chose » … vous êtes beaucoup plus susceptible de le faire. »

Une fois que les gens progressent vers un objectif uniqueils sont souvent inspiré pour changer les autres, dit Little. Les personnes qui font plus d'exercice commencent souvent à manger plus sainement, par exemple.

Des habitudes saines ne nous immunisent pas contre la maladie et le handicap, bien sûr. Mais s'occuper de notre santé augmente les chances que nous ayons encore de nombreuses années à profiter.

Si vous souhaitez voir ce que Vitality vous recommande, ainsi que son estimation de votre durée de vie et de santé, vous pouvez visiter le calculatrice de la société.

Cet article a été écrit par NerdWallet et a été publié à l'origine par l'Associated Press.

L'article Comment maximiser votre « espérance de vie » est paru à l'origine sur NerdWallet.




Source link

0 Partages