Fermer

mars 12, 2020

Big Tech rencontre la Maison Blanche pour discuter du coronavirus2 minutes de lecture

Big Tech to Meet With the White House to Discuss Coronavirus


Des représentants de Facebook, Google, Amazon, Apple, Microsoft et Twitter assisteront mercredi à une réunion de la Maison Blanche pour discuter de leur réponse à la nouvelle épidémie de coronavirus, rapporte Politico.


2 min de lecture


Cette histoire est apparue à l'origine sur Business Insider

Les géants de la Silicon Valley assisteront à une réunion à la Maison Blanche mercredi pour discuter de leur réponse à la nouvelle épidémie de coronavirus, Rapports Politico .

Un représentant de l'Office of Science and Technology Policy a déclaré à Politico que des représentants de Facebook, Google, Amazon, Apple, Microsoft et Twitter assisteraient soit en personne soit par vidéoconférence et que la réunion serait dirigée par le président Donald Trump. le directeur de la technologie, Michael Kratsios.

Le rapport de Politico ne précisait pas exactement ce qui allait être discuté, mais les entreprises technologiques ont déjà dû réagir à l'épidémie.

Des informations erronées sur le virus ont éclaté en ligne : Dans un cas, le gouvernement français est intervenu pour contrer une fausse allégation circulant en ligne selon laquelle la cocaïne avait guéri le virus . D'autres faux traitements comprennent la marijuana, l'huile de coco et l'eau de Javel . Amazon a également annoncé qu'il travaillait avec les procureurs généraux de l'État pour lutter contre une flambée des prix sur sa plate-forme après que des vendeurs tiers aient commencé à augmenter les prix d'articles comme les masques faciaux et le désinfectant pour les mains.

Les entreprises ont dû réagir à la virus sur le front intérieur aussi. Google, Amazon, Twitter et Facebook ont ​​tous demandé à leurs employés de travailler à domicile plutôt que de venir dans leurs bureaux de Seattle et de la Silicon Valley. Dans le cas d'Amazon et de Facebook, c'était après que les employés de leurs bureaux de Seattle ont été testés positifs pour le virus qui cause COVID-19. Amazon a également pris la décision extraordinaire d'annoncer que ne pénalisera pas ses employés d'entrepôt pour avoir pris des congés non payés au cours du mois de mars .

Microsoft a également dit aux employés qu'ils pouvaient travailler à domicile; il a eu deux cas confirmés de virus parmi son personnel .

Le virus représente une menace différente pour Apple, car l'épidémie a mis à rude épreuve sa chaîne d'approvisionnement et le comportement des consommateurs. Les statistiques publiées par le gouvernement chinois cette semaine montrent que le géant du téléphone n'a vendu que 500 000 iPhones en Chine le mois dernier soit moins de la moitié de son chiffre habituel.



Source link